Une levée de fonds à 4,5 M€ pour Deepomatic

Co-fondée par Vincent Delaitre (à gauche), Augustin Marty (au centre), et Aloïs Brunel (à droite) Deepomatic a réalisé deux levées de fonds depuis sa création. (Crédit : D. R.)

Co-fondée par Vincent Delaitre (à gauche), Augustin Marty (au centre), et Aloïs Brunel (à droite) Deepomatic a réalisé deux levées de fonds depuis sa création. (Crédit : D. R.)

La start-up parisienne Deepomatic, spécialisée dans la reconnaissance visuelle appliquée à des projets industriels, a bouclé un tour de table de 4,5 millions d'euros mené par la société de gestion Hi Inov Dentressanle. La fonds Alven ainsi que le business angel Bertrand Diard, co-fondateur de l'éditeur Talend et de la jeune pousse Influens ont également participé à l'opération.

Depuis trois ans, Deepomatic, une start-up issue de l'Inria Paris propose aux entreprises une technologie permettant de concevoir en interne une solution de reconnaissance visuelle dédiée à leurs spécificités métiers. Pour accompagner son développement, la jeune pousse créée en juillet 2014 par Augustin Marty, Aloïs Brunel et Vincent Delaitre vient d'annoncer une levée de 4,5 millions d'euros en Série A, complétée par 970 000 euros de dette. Cette opération a été orchestrée par Hi Inov Dentressangle, avec l'investisseur historique de l'entreprise Alven, ainsi que Bertrand Diard, cofondateur de Talend. Avec cet apport financier, la société compte investir dans les technologies embarquées et renforcer son réseau de partenaires. Elle a également annoncé son implantation à New-York pour se développer sur le marché nord-américain.

Fonctionnant en mode SaaS ou en local, la solution créée par Deepomatic s'articule autour de deux produits phares, Studio et Run, qui permet aux entreprises de concevoir en moins de trois mois des systèmes de reconnaissance vidéo personnalisés puis d'exploiter leurs applications en production dans divers secteurs d'activité: l'encaissement automatique de milliers de plateaux repas par jour chez Compass en effectuant la reconnaissance de 20 000 références produits, ou encore l'automatisation du diagnostic de réparation chez Belron/Carglass. L'entreprise compte une vingtaine de grands comptes parmi ses clients et emploie trente collaborateurs.

2,2 M€ de fonds obtenus en 2015

En juillet 2015, elle a obtenu des financements auprès de Bpifrance et a réalisé par la suite une levée de fonds d'amorçage pour un montant total de 2,2 millions d'euros. Alven Capital et des business angels comme Bertrand Diard - CEO de Talend  ainsi que le fonds américain Index Venture étaient de la partie.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité