Une plateforme d'échange de données par HPE et Continental

HPE et Continental affirment que les utilisateurs de leur plateforme de recueillement de données garderont le contrôle sur les informations divulguées. (Crédit : HPE)

HPE et Continental affirment que les utilisateurs de leur plateforme de recueillement de données garderont le contrôle sur les informations divulguées. (Crédit : HPE)

Prévue pour le courant de l'année, la plateforme d'échange de données de Continental et HPE permettra aux constructeurs automobiles de réunir de la data sur leurs clients, afin de leur proposer des services supplémentaires. Un projet qui pourrait également intéresser d'autres secteurs.

Hewlett Packard Enterprise (HPE) et Continental viennent de lancer une plateforme de monétisation des données basée sur la blockchain. Le but de l'opération : transformer des véhicules en stations météorologiques et récompenser leurs conducteurs en espèces pour avoir accepter de partager leurs données. Le projet, dévoilé le mois dernier et dont la mise en service est prévue pour la fin de l'année, est également présenté aux constructeurs automobiles comme un moyen d'échanger de la data entre eux.

Les deux entreprises ont expliqué que, dans un premier temps, les informations tirées de la plateforme seront utilisées par les marques du secteur pour améliorer les services numériques aux conducteurs. « Avoir accès à une masse critique de capteurs d'humidité, d'ABS, de GPS et d'autres données pourrait permettre à un constructeur automobile de fournir à ses clients des avertissements très précis et opportuns de conditions routières dangereuses », a explicité Christian Reichenbach, consultant en transformation chez HPE. D'autres capteurs pourraient être utilisés pour fournir des informations en direct sur les places de stationnement disponibles ou les embouteillages. Des constructeurs comme Audi, BMW, Daimler travaillent également sur une solution de ce type avec Here.

La data comme marchandise

Les données des fabricants concurrents pourront être achetées et vendues sur la plateforme pour rendre ces services plus précis. Mais les constructeurs automobiles ne sont pas les seuls à s'intéresser à cette masse de données, explique M. Reichenbach. Disposer d'un grand nombre de stations météorologiques mobiles pourrait être utile aux fournisseurs de services météorologiques et aux autorités municipales. L'utilisation des essuie-glaces d'un véhicule serait par exemple un bon indicateur de pluie, tandis que son système antidérapant et ses capteurs de tension de ceinture seraient à même de détecter du verglas.

« L'interface de la plateforme permettra à de multiples écosystèmes de s'interconnecter et de trouver de nouveaux moyens de monétisation des données », poursuit le consultant. « C'est le marché qui décide quel type de données est intéressant ».

L'outil a été conçu conjointement par HPE Pointnext et la division Interior de Continental. Il utilise également des technologies d'entreprises tierces dont l'identité n'a pas été révélée. « De plus, nous coopérons avec la startup Crossbar, en tirant parti de sa technologie XBR qui permet un partage de données en temps réel sécurisé entre les participants, en sa basant sur une API », ajoute Christian Reichenbach.

Des garanties sur la confidentialité

La plateforme permet aux conducteurs d'être « toujours en contrôle » de leurs données et de leur vie privée, via un système de « gestion intégrée du consentement » via laquelle ils peuvent ajuster leurs paramètres de confidentialité, en refusant par exemple de partager les données GPS. Des remises et des services gratuits (connexion 4G, streaming musique...) pourraient être offerts pour encourager les automobilistes à partager ces informations. « Pour garantir un approvisionnement suffisant, les conducteurs recevront des incitations au partage de données. Cela pourrait inclure des services d'assistance à la conduite gratuits, des bons ou même un paiement direct. Le type d'incitation dépendra de la stratégie de chaque constructeur automobile », souligne M. Reichenbach.

HPE et Continental sont encore en train de déterminer le business model de la plateforme, mais on s'attend à ce qu'il implique une redevance de licence et des frais de transaction pour les sociétés qui commercialiseront leurs données. Les deux partenaires fourniront également des services supplémentaires pour faciliter l'échange et l'intégration des data relatives aux véhicules dans les systèmes back-end et les services des constructeurs automobiles. Continental utilisera également la plateforme pour sourcer des données pour ses propres offres, telles que son système d'optimisation de carburant pour véhicules utilitaires eHorizon, tandis que HPE offrira aux constructeurs une aide pour concevoir et gérer leurs noeuds de plateforme décentralisés, basés sur l'infrastructure HPE et les services Pointnext.

Le projet sera lancé courant 2019

Rassembler les écosystèmes des partenaires commerciaux sur une plateforme unique avec des normes convenues est un obstacle dans les projets blockchain. De tels obstacles « entraveront la collaboration multi-entreprises, ce qui retardera les projets pilotes et réduira l'adoption à grande échelle », selon un rapport récent du cabinet d'analystes Gartner.

Mais la plateforme de monétisation des données « n'a pas besoin d'un consortium », selon M. Reichenbach. « Elle offre un degré élevé de flexibilité en permettant des contrats ad hoc. Cela signifie qu'un constructeur automobile n'a pas besoin de signer un contrat global à long terme, mais peut par exemple commencer à utiliser la plateforme dans une région spécifique. D'autant que deux constructeurs automobiles pourraient déjà suffire à créer beaucoup de valeur dans une région spécifique où ces constructeurs détiennent une part de marché élevée. »

Christian Reichenbach affirme avoir reçu des réactions « extrêmement positives » de plusieurs entreprises automobiles. « Nous auront un nombre significatif de constructeurs inscrits lorsque nous lancerons une première version de la plateforme dans le courant de 2019 », a-t-il anticipé.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité