Zoom impacté par le retour au bureau des salariés

Eric Yuan, CEO et fondateur de Zoom a indiqué que l'entreprise est confrontée à un environnement macroéconomique difficile. (crédit : Zoom)

Eric Yuan, CEO et fondateur de Zoom a indiqué que l'entreprise est confrontée à un environnement macroéconomique difficile. (crédit : Zoom)

Alors que les entreprises continuent de faire pression pour le retour du travail en présentiel, les revenus de Zoom montrent que l'entreprise a des défis à relever dans l'ère post-pandémique.

Les résultats du troisième trimestre de Zoom montrent que la grande question pour l'entreprise est de savoir si les ventes BtoB seront suffisamment fortes pour compenser le ralentissement de la croissance des revenus grand public, alors que les entreprises ramènent les travailleurs au bureau à la suite de la pandémie. Les revenus de Zoom au troisième trimestre 2022, annoncés lundi, ont augmenté de 5 % en glissement annuel pour atteindre 1,1 Md$, mais au cours du trimestre précédent, les revenus totaux ont augmenté de 8 %. Le chiffre d'affaires de l'entreprise sur les trois derniers mois s'est élevé à 614,3 M$, en hausse de 20 % d'une année sur l'autre. Cependant, les revenus en ligne ont diminué de 9 % d'une année sur l'autre, totalisant 487,6 M$.

La baisse des ventes en ligne ainsi que la croissance des dépenses ont entraîné une baisse de 23 %, à 66,5 M$, du bénéfice net d'exploitation. Zoom a abaissé ses prévisions de ventes pour l'ensemble de l'année à un maximum de 4,38 Md$, en baisse par rapport à son estimation précédente de 4,4 Md$. Le cours de l'action Zoom a baissé de 7,7% dans les échanges de mardi matin. S'adressant aux analystes lors d'une conférence téléphonique après la publication des résultats, le directeur financier, Kelly Steckelberg, a déclaré que la société avait enregistré une forte croissance de Zoom Phone, associée aux contributions de Rooms et d'autres produits, et s'attendait à ce que les entreprises clientes représentent un pourcentage de plus en plus élevé du chiffre d'affaires total.

L'action de Zoom en chute de 85 % depuis octobre 2020

Dans la transcription publiée sur Seeking Alpha, Steckelberg a déclaré que l'éditeur comptait environ « 209 300 clients d'entreprise, en hausse de 14% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent ». Au cours de la première année de la pandémie de Covid-19, Zoom a vu ses revenus augmenter de 300 %, alors que les salariés du monde entier ont été contraints d'abandonner leurs bureaux et de communiquer avec leurs collègues par appel vidéo. Alors que le travail hybride et à distance reste une réalité pour un grand pourcentage de travailleurs, le retour au travail en présentiel a impacté l'action de Zoom qui a perdu plus de 85 % de sa valeur depuis le pic d'octobre 2020.

En conséquence, la société a tenté de s'éloigner de la définition exclusive d'une plate-forme de visioconférence, le fondateur et CEO Eric Yuan ayant déclaré aux analystes lors de la conférence téléphonique du troisième trimestre que la société avait « lancé plus de 1 500 fonctionnalités et améliorations sur la plate-forme Zoom cette année, faisant progresser la façon dont les gens se connectent les uns aux autres, à leur organisation et à leurs clients ». Cependant, il a averti que même si la société pousse ses innovations, elle est toujours confrontée à un « environnement macroéconomique difficile » en plus de « la pression des changes et de la surveillance accrue des nouveaux contrats ». La force du dollar cette année a fait baisser la valeur des ventes de produits en euros et dans d'autres devises pour les entreprises technologiques basées aux États-Unis, ce qui a eu un impact négatif sur leurs résultats financiers.

Moins d'embauches mais pas de coupe massive

Ces derniers mois, d'autres entreprises IT (Amazon, Meta, Cisco, Salesforce...) ont cherché à réduire leurs coûts d'exploitation après avoir affiché de mauvais résultats financiers en licenciant un grand nombre d'employés. Bien que Zoom n'ait annoncé aucune suppression d'emplois, lors du même appel avec les analystes, Kelly Steckelberg a déclaré que la société envisageait moins d'embauches pour l'exercice 2024. « Nous avons augmenté nos dépenses et nous avons beaucoup embauché cette année, et donc [Zoom] fait très attention à s'assurer que [ces ressources] sont concentrées sur les bonnes choses », a-t-elle déclaré.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité