Empoignade sur le marché des serveurs Unix

IBM et HP, au coude à coude, devançant Sun d'un cheveu. C'est la photo finish sur le marché des serveurs Unix au quatrième trimestre 2002, selon le cabinet d'études IDC. Sur un secteur en recul de 9,5 % sur un an (à 5 Md$), IBM et HP, chacun avec 30 % de parts de marché en revenus, domineraient Sun (avec 28 %), même si ce dernier reste en tête sur l'ensemble de l'année d'après IDC. Ces chiffres confirment les tendances esquissées au précédent trimestre par le même cabinet, HP y soufflait déjà la première place à Sun. Mais les résultats de ce quatrième trimestre sont si serrés qu'IDC admet n'être pas sûr à 100 % de son podium. Dans son ensemble, le marché des serveurs recule de 5,2 % sur un an, à 12,3 Md$. Un tassement qui n'empêche pas l'optimisme d'IDC. Le cabinet estime que la croissance séquentielle des ventes, + 15,2 % par rapport au troisième trimestre, est le premier signe encourageant depuis trois ans. Ce rebond est avant tout dû aux succès des machines d'entrée de gamme, offres en phase avec les attentes actuelles des clients d'après IDC. Un constat qui vaut surtout pour les serveurs Linux, qui enregistrent, avec 607 M$, une croissance de plus de 40 % sur un an. Sur ce créneau, HP devance IBM talonné par Dell. Malgré ces quelques signes d'optimisme, 2002 restera une mauvaise année pour le marché des serveurs. Globalement, ce secteur enregistre un recul de 11,6 % en terme de revenus générés, à 44,3 milliards de dollars. Même si le nombre de machines livrées progresse légèrement à 4,5 millions d'unités vendues. IBM conserve son leadership avec 29,4 % de parts de marché, suivi par HP.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité