Google arrive sur le marché du IaaS

Google lance un cloud de type Infrastructure as a Service (IaaS) qui offre des machines virtuelles Linux. Ce package de services est baptisé Compute Engine (CE). D'où vient ce revirement alors que Google était orienté vers le Paas (Platform as a service) jusqu'alors ? « Nous avons entendu chez beaucoup de nos clients que le fait de ne pas proposer de services Iaas était une barrière pour adopter nos autres services cloud » déclare Urs Hölzle, Senior Vice-Président des infrastructures techniques chez Google.

Urs Hölzle entend faire une démonstration d'une application tournant sur 600 000 coeurs de processeurs afin de montrer la capacité de montée en charge de la plateforme. En entrant dans le marché Iaas, Google suit Microsoft qui a récemment ajouté des services Iaas pour Linux dans la plateforme Paas Azure.

Une interopérabilité avec les autres services


Le service permettra de faire fonctionner des machines virtuelles Linux. Les versions Ubuntu 12.04 ou CentOS 6.2 sont acceptées. Le service est accompagné de services de stockage et de réseau. Le service devrait plutôt convenir aux calculs intensifs qu'aux entrées/sorties intensives. Les autres services de cloud de Google, dont App Engine, seront aisément intéropérables avec Compute Engine, ainsi qu'avec BigQuery.

Les machines virtuelles pourront mobiliser 1, 2, 4 ou 8 coeurs, avec chaque coeur disposant de 3,75 Go de mémoire. Le coût sera de 0,145 $ par coeur et par heure, hors coût de stockage et de réseau.

Google avait lancé son service Paas en 2008. Il héberge 1 million d'applications actives. Au total, les applications gèrent 7,5 millions de requêtes web par jour. Le cloud SQL exécute 50 millions de requêtes par jour.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité