IBM pousse le poste de travail sous Linux, modérément

(17/03/04) - IBM espère compter 40 000 utilisateurs de postes de travail sous Linux dans ses murs d'ici la fin de l'année. Déjà, le pingouin a fait 15 000 adeptes chez Big Blue, sur un total de 300 000 salariés. Pas de distribution Linux maison dans le cadre de ce projet, seulement SuSE et Red Hat. Selon Scott Handy, vice-président d'IBM en charge de la stratégie Linux, le coût d'un poste de travail sous Linux dans son entreprise est inférieur aux 5 000 $ à 7 000 $/an généralement estimés par les analystes. Pour autant, Scott Handy ne joue pas les évangélistes acharnés. Selon lui, la différence de coût total de possession (TCO) entre un poste de travail sous Linux et un autre sous Windows n'est pas assez significative. De fait, Big Blue s'intéresse plus aujourd'hui à aider ses clients à réduire le TCO de leurs postes de travail toutes plateformes confondues qu'à les pousser à migrer sous Linux. De son côté, HP se montre plus dynamique, tout particulièrement vis-à-vis des marchés émergents. Ainsi, dans pas moins de 12 pays d'Asie, HP entamera dès le mois de juin prochain la commercialisation de PC embarquant TurboLinux 10D (avec le noyau 2.6) et la suite bureautique OpenOffice. Selon le quotidien japonais Nihon Keizai Shimbun, HP prévoit de vendre 1 million de PC ainsi équipés dès la première année.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité