Les éditeurs transforment les antivirus en outils anti-marketing

L'épidémie virale qui frappe réseaux et systèmes d'information de la planète pourrait ne pas faire que des malheureux : Symantec et Network Associates, deux des principaux éditeurs d'antivirus, profite d'une rentrée mouvementée pour présenter les dernières versions de leurs logiciels phares : Norton et McAfee. Dans leur ligne de mire, outre les virus, les messages intrusifs fruit de l'utilisation de logiciel d'espionnage marketing à usage publicitaire. La version 2004 de Norton établit ainsi la liste d'un certain nombre de logiciels censés espionner et qualifier les habitudes des internautes. Kelly Martin, responsable produit chez Symantec, cite par exemple Gator, qui ne sera pas mis à l'index automatiquement mais pourra en revanche être contré par l'utilisateur. Il se justifie par ailleurs en expliquant "répondre à une demande implicite des utilisateurs de Norton qui se plaignaient régulièrement du caractère intrusif de publicités non sollicitées voir même de la redirection - via leur navigateur - vers des sites non souhaités". Chez Network Associates, ce sont les pourriels qui sont directement visés avec l'adjonction à McAfee VirusScan de WormStopper, un module censé filtrer efficacement les courriers jugés répétitifs ou liés à un envoi trop volumineux. NAI admet cependant la difficulté à éradiquer définitivement le spam et explique "pouvoir ralentir une diffusion massive mais sans l'annihiler totalement".

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité