Les nouveaux serveurs d'entrée de gamme de Sun devront se contenter du vieil UltraSparc IIIi

Les acheteurs de serveurs d'entrée de gamme Unix Sun devront encore attendre avant de mettre la main sur une machine équipée d'une puce UltraSparc IIIi+. Annoncé à l'origine pour la fin 2005, puis reporté en 2006, le processeur (connu sous le nom de code "Serano") pourrait finalement ne faire son apparition qu'à la mi-2007. C'est en tout cas ce qu'aurait affirmé un responsable de Sun, Martin Shepard, lors d'un chat organisé sur Internet par Sun avec des clients. L'UltraSparc IIIi+ promet de substantielles améliorations par rapport aux puces actuelles avec notamment la réduction de la finesse de gravure à 90nm contre 130nm actuellement, un quadruplement de la taille cache (4 Mo) et une fréquence de fonctionnement accrue (1,6 GHz). Selon Shepard, les serveurs d'entrée de gamme V215/245 et V445 feront leur apparition sans le processeur UltraSparc IIIi+ et seront équipés de l'actuel UltraSparc III1, un processeur qui a fait ses premiers pas en 2003. En fait, le développement de l'UltraSparc IIIi+ a été la victime de la priorité donnée au développement des puces UltraSparc T1 (nom de code Niagara) et à leur successeur. Sun avait pourtant annoncé en juillet dernier à certains clients que si les nouveaux serveurs faisaient leurs débuts avec des puces UltraSparc IIIi, il espérait pouvoir fournir des UltraSparc IIIi+ avant la fin 2006.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité