Oracle va annoncer un serveur d'applications cloud

Selon un communiqué publié sur son site Internet, Oracle prévoit d'annoncer la prochaine version de son serveur d'applications phare WebLogic à l'occasion d'un événement en ligne programmé pour le 1er décembre. WebLogic Server 12c, où le « c » est probablement un raccourci pour « Cloud », va succéder à la version 11g, dont la première mouture était sortie en juillet 2009. « Aujourd'hui, la plupart des entreprises souhaitent passer à une infrastructure cloud, » peut-on lire dans le communiqué. « Cependant, les départements informatiques doivent continuer à investir et à maintenir leurs infrastructures actuelles, indispensables pour faire tourner leur activité. Avec Oracle WebLogic, nous offrons le meilleur des deux mondes. »

WebLogic 12c va aussi devenir un élément de première importance pour le serveur d'applications Exalogic d'Oracle, un peu éclipsé jusque-là par l'Exadata Database Machine, et par le service cloud public annoncé récemment par l'éditeur. Les clients seront en mesure de construire des clouds privés avec Exalogic, mais aussi d'utiliser le service cloud public d'Oracle basé sur WebLogic. Selon Oracle, il sera facile de déplacer les applications de l'un vers l'autre. WebLogic 12c offre, parmi ses caractéristiques, Java EE 6, Active GridLink pour RAC (Real Application Clusters), Trafic Director et Virtual Assembly Builde. Hasan Rizvi, vice-président senior, Oracle Fusion Middleware and Java, ainsi que d'autres responsables d'Oracle, prendront la parole le 1er décembre. Le même jour, Oracle devrait aussi lancer une série de webinars « Developper Deep Dive ».

Actuellement, aux Etats-Unis, la suite haut de gamme WebLogic coûte 45 000 dollars par processeur, plus 9 900 dollars pour le support annuel. On ne sait pas très bien pour l'instant si Oracle va augmenter ou non son tarif avec la livraison de la version 12c. WebLogic 12c sera en concurrence avec une série d'autres serveurs d'applications Java, notamment JBoss de Red Hat et WebSphere d'IBM, et même le serveur GlassFish d'Oracle acquis avec Sun Microsystems. GlassFish coûte 5 000 dollars par processeur, plus 1 100 dollars pour la maintenance annuelle, soit environ deux fois moins que WebLogic Server Standard Edition. Il existe aussi une version supportée par la communauté GlassFish, disponible sans frais.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité