SCO part en guerre contre le logiciel libre, soupçonné de menacer les revendeurs

(19/08/03) - « La licence GPL conduit à rendre gratuit le logiciel, elle mène à la destruction de la valeur ». C'est par ces mots que Darl McBride, le PDG de SCO, à résumé la pensée de la société vis à vis de Linux à un panel de revendeurs rassemblés lors du discours d'ouverture de la grand-messe de l'éditeur, le SCO Forum. Dans sa croisade contre IBM et Linux, SCO se pose en défenseur de la propriété intellectuelle - « une importante bataille qui fait rage à travers le monde » - mais surtout de la distribution. Pour justifier sa croisade, Darl McBride ne mâche pas ses mots, accusant IBM de vouloir« oblitérer » purement et simplement SCO. Selon lui, la procédure contre Big Blue ne serait qu'une tentative désespérée de survie. Et de comparer SCO à James Bond pour rassurer ses troupes : « James Bond et toujours sur le point de se faire prendre mais ne meurt jamais. Regardez ce que nous avons enduré ces derniers mois, les points de comparaison sont frappants. » De son côté, Mark Heise, l'un des avocats de SCO dans son procès contre IBM, a affirmé qu'en infraction à sa licence Unix, Big Blue avait contribué au développement du noyau de Linux avec plus de 1 500 fichiers pour plus d'un million de lignes de code. Fonctions incriminées : Numa, RCU, XFS, le planificateur, Linux pour PowerPC ainsi que le système de gestion de volumes pour entreprises. Au delà de l'affrontement autour de Linux, l'édition 2003 du SCO Forum est également l'occasion pour l'éditeur d'annoncer une nouvelle version d'UnixWare 64 bits basée sur le noyau System V r6 ainsi que sa plate-forme SCOx de développement de services Web pour ses systèmes d'exploitation OpenServer et UnixWare.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité