vers une taxe unique plutôt que le prélèvement progressif

(18/03/04) - Selon La Lettre de l'Expansion, Bercy aurait abandonné l'idée d'une taxe progressive dans le cadre du renouvellement des licences GSM au profit d'une taxe fixe de 1 % sur le chiffre d'affaires des opérateurs : un modèle identique à celui appliqué aux licences UMTS. Sur la base des chiffres d'affaires des trois opérateurs mobiles de l'hexagone en 2003, une taxe de 1 % aurait rapporté près de 180 M€ à l'Etat au lieu de 60 M€. Le Ministère de l'Economie et des Finances doit rendre sa décision d'ici le 26 mars prochain. Il souhaiterait en outre voir baisse de moitié le prix des SMS et celui des appels fixe vers mobile. Autre nouvelle potentiellement mauvaise pour les opérateurs - principalement ceux qui, comme Orange/France Télécom, investissent à l'étranger -, le marché du prépayé devrait représenter 59 % du marché de la téléphonie mobile dans le monde en 2009, selon Baskerville. Le cabinet attribue cette progression du prépayé au développement de marchés tels que la Chine, l'Inde, la Russie et l'Europe de l'Est.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité