2M Solutions va démultiplier sa force de vente

Morgan Djorno (à gauche) et Michaël Obadia, les co-fondateurs de 2M Solutions.

Morgan Djorno (à gauche) et Michaël Obadia, les co-fondateurs de 2M Solutions.

Le revendeur de copieurs 2M Solutions prévoit de faire passer le nombre de ses commerciaux de 3 à 15 personnes d'ici septembre prochain. Il entend ainsi faire fructifier l'acquisition d'ARJ Bureautique en rajeunissant le parc dont il en a hérité.

2M Solutions investit pour gérer sa croissance. Cette année, le revendeur bureauticien d'Alfortville (94) va recruter 10 vendeurs ainsi que deux chefs des ventes qui seront chargés d'encadrer son équipe commerciale. Le changement s'annonce radical pour cette PME puisqu'elle ne compte actuellement que trois commerciaux confirmés, épaulés par trois contrats de professionnalisation. Si l'entreprise est prête à consentir à une telle hausse de sa masse salariale, c'est parce qu'elle doit digérer et faire fructifier le rachat de son homologue ARJ Bureautique réalisé en mai 2015. « Cette opération a fait passer notre parc clients de 600 à 1100 sociétés environ, explique Morgan Djorno, co-fondateur de 2M Solutions avec Mikael Obadia. Pour gérer un parc de cette taille, il faut l'équipe adéquate. »

L'un des objectifs de 2M Solutions est notamment de réaliser des ventes additionnelles autour des copieurs qu'il a mis en place mais aussi de rajeunir le parc hérité d'ARJ Bureautique. Créée en 1994, ce revendeur gérait un parc un peu vieillissant et générait 1 M€ de chiffre d'affaires. Comparé à 2M Solutions, qui ne gère que 100 copieurs de plus mais dégageait 2,1 M€ de revenus en 2014, son niveau de rentabilité était donc moindre. Nonobstant, l'acquisition de ce revendeur Sharp a largement contribué à la croissance des facturations de 2M Solutions en 2015. L'an dernier, l'entreprise a plus que doublé son chiffre d'affaires à 4,5 M€.

Passer de 5 à 10 M€ de chiffre d'affaires entre 2016 et 2019

Auparavant, elle n'avait jamais eu recourt à la croissance externe, ce qui ne l'avait pas empêché de connaître déjà un beau développement. Pour sa première année d'exercice, le revendeur d'Alfortville créé en mars 2011 avait réalisé 400 K€. Avant même le rachat d'ARJ Bureautique, il était donc déjà parvenu à multiplier son chiffre d'affaires par 5 en trois ans. « Nous ambitionnons de réaliser entre 5 et 5, 5 M€ de chiffre d'affaires en 2016, indique Morgan Djorno. En 2019, nous espérons atteindre le cap des 10 M€. » L'entrepreneur ne cache pas que l'atteinte de cet objectif devrait passer par une ou plusieurs acquisitions. Quoi qu'il en soit, toute autre nouvelle opération ne se fera pas avant la fin 2017 début 2018, le temps de bien digérer la reprise d'ARJ Bureautique.

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité