Access Group fusionne ses filiales Alp'Com et AiT

Dominique Plottier, président d'Access Group, n'exclue pas d'avoir recours à des opérations de croissance externe pour doper la croissance de l'intégrateur.

Dominique Plottier, président d'Access Group, n'exclue pas d'avoir recours à des opérations de croissance externe pour doper la croissance de l'intégrateur.

Dans un souci de rationalisation de ses activités, l'intégrateur Access Group a fusionné ses filiales Alp'Com et AiT. A termes, il souhaite que toutes ses offres soient portées par le cloud.

L'intégrateur Access groupe a placé les actifs de sa filiale AiT au sein de sa filiale Alp'Com en juillet dernier. La première de ces deux sociétés était spécialisée dans l'intégration télécoms quand la seconde, issue d'un rachat en 2012, est historiquement centrée sur la téléphonie analogique, le câblage et la vidéo surveillance. « Avec l'évolution vers le tout IP, les métiers d'AiT et d'Alp'Com ont convergé et leurs activités sont devenues concurrentes. C'est pourquoi nous avons décidé de les regrouper », explique Dominique Plottier, président d'Access Group. Le nouvel ensemble dispose d'un effectif de 25 collaborateurs et affiche un chiffre  d'affaires consolidé de 3,5 M€ (1,8 M€ pour Alp'Com). Il conserve le nom d'Alp'Com qui constitue une marque forte pour le groupe.

Depuis son rachat par Access Group, Alp'Com connaît une croissance à deux chiffres. « Nous comptons sur la fusion entre nos deux filiales et les synergies développées pour maintenir ce rythme de progression », explique Dominique Plottier. Le maintien de cette croissance doit être également obtenu par un renforcement de l'expertise d'Alp'Com qui doit procéder aux recrutements de plusieurs techniciens spécialistes de l'IP dans les mois qui viennent.

Plus miser sur le cloud


La fusion d'Alp'Com et d'AiT s'inscrit dans une stratégie de rationalisation menée à l'échelle du groupe. « Nous avons aujourd'hui trois filiales, Alp'Com donc, ainsi qu'A2I, qui a une activité d'intégrateur et de gestion de parc informatique, et AiH, qui porte toutes nos offres cloud et d'hébergement. A termes, notre ambition est de faire porter l'ensemble des solutions proposées par nos filiales dans le cloud. »», détaille le président qui n'avance toutefois pas de calendrier. Le but de la manoeuvre est de simplifier l'organigramme du groupe et d'accentuer les synergies entre ses différents métiers.

En outre, pour maintenir une croissance du groupe comprise entre 11% et 15%, (15 M€ de CA en 2015), Dominique Plottier n'exclue pas la possibilité de recourir à des opérations de croissance externe. « Pour ce qui est d'Alp'Com, les chiffres se portent très bien sans apport extérieur. Mais pour nos autres filiales, nous avons parfois l'impression de faire du surplace », explique-t-il. Principalement présent dans la région Auvergne-Rhône-Alpes avec six agences (Annecy, Lyon, Chambéry, Sallanches, Fillinges, Grenoble) le groupe dispose également d'un petit point de présence à Sophia Antipolis. Pour l'heure, il n'a pas pour ambition d'étendre sa présence territoriale au-delà de sa base principale. « C'est dans notre ADN, nous avons toujours souhaité proposer un service de très haut niveau dans la région. Nous préférons nous renforcer localement plutôt que de nous éparpiller », commente Dominique Plottier.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité