Acronis lève 250 M$

Patrick Pulvermueller occupe le poste de CEO d'Acronis depuis juillet 2021. (crédit : Acronis)

Patrick Pulvermueller occupe le poste de CEO d'Acronis depuis juillet 2021. (crédit : Acronis)

L'éditeur spécialisé dans les solutions de sauvegarde et de cybersécurité Acronis est parvenue à lever 250 millions de dollars auprès d'investisseurs institutionnels dont BlackRock. La valorisation du groupe atteint désormais 3,5 milliards de dollars.

Co-fondé en 2003 par Serguei Beloussov - qui a cédé l'an dernier son poste de CEO à Patrick Pulvermueller - , Ilya Zubarev et Stanislav Protassov, Acronis est un acteur historique du backup et de la récupération de données. Ayant depuis complété son offre autour de la cybersécurité, notamment avec des services managés en protection des environnements cloud, l'éditeur a changé de braquet sur les dernières années en multipliant les tours de table financier. Après avoir levé 11 M$ en 2004 (serie A) 147 M$ en 2019 (serie B), 250 M$ en 2021 (serie C) puis une autre plus petite non communiquée (serie D), l'éditeur remet le couvert. Cette fois, le montant a été dévoilé et confirmé et atteint encore 250 M$. Les investisseurs institutionnels ayant (re)mis au pot n'ont pas été précisés mais la participation de BlackRock est acquise selon une source proche du dossier.

Suite à cet apport supplémentaire, Acronis prévoit de développer ses équipes de ventes et de marketing, faire des acquisitions et soutenir son écosystème partenaires. Ce qu'il avait d'ailleurs déjà commencé à faire en janvier via des nouvelles formations sur ses produits à destination de son réseau et une assistance étendue à la mise sur le marché. A ce jour, le groupe de 2 000 employés et disposant de 34 bureaux, totalise près de 5,5 millions de clients dans le monde et ses solutions utilisées par 750 000 entreprises.

La valorisation bondit d'1Md$ en un an

Alors que l'an dernier la valorisation du fournisseur s'élevait à 2,5 Md$, celle-ci toiserait désormais 3,5 Md$. Cette course à la croissance se terminera-t-elle par un rachat par un fonds, à l'image de Veeam croqué en 2020 par Insight Partners pour 5 Md$ ? L'hypothèse est plausible. Le marché de la sauvegarde et de la protection de données est quoi qu'il en soit en plein boom, d'autres sociétés réalisant également de très belles levées pour des montants cumulés par exemple de 660 M$ pour Cohesity et de 552 M$ pour Rubrik.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité