Big Data : À quel point votre entreprise est-elle « dynamique » ?

Alan Laing, vice président  EMEA d'Acronis

Alan Laing, vice président EMEA d'Acronis

Dans la série télévisée originale Star Trek, il existe un épisode célèbre -Tribulations - qui pourrait plus ou moins servir de véritable allégorie pour illustrer le phénomène mondial d'explosion des données auquel nous faisons face de nos jours. Pour ceux qui ne l'ont pas vu, l'histoire tourne autour des Tribbles, de petites boules de poils inoffensives qui émettent une sorte de ronronnement ayant un effet apaisant. Malheureusement, ces créatures se reproduisent à une vitesse phénoménale. Si bien qu'elles menacent très rapidement d'envahir le vaisseau Enterprise et d'anéantir ses systèmes vitaux.

Les problèmes rencontrés par Kirk, Spok et les autres avec les Tribbles ne sont pas si différents de ceux que connaissent beaucoup d'entreprises avec leurs données, en particulier si l'on considère que, de nos jours, 90% des données au niveau mondial ont été créée sau cours de ces deux dernières années.

Les activités habituelles génèrent d'importantes quantités de données au sein des systèmes internes de l'entreprise. Mais cette explosion des données est également liée à plusieurs autres éléments comme les transactions en ligne, les smartphones, les tablettes, les réseaux sociaux, les GPS, les transferts de fichiers numériques, les emails et SMS, etc.

L'une des premières difficultés auxquelles les entreprises doivent faire face, en dehors du fait de trouver des endroits où stocker toutes ces données, est de savoir comment utiliser la valeur des données générées, et comment distinguer les données qui ont de la valeur de celles qui n'en ont pas. Les entreprises sont également confrontées à un autre problème concernant l'intégration, au sein de leur environnement, d'équipements mobiles tels que les smartphones et les tablettes. Ces produits sont de plus en plus utilisés au sein même de l'entreprise. Avec l'arrivée de Windows 8, le mouvement va certainement continuer de s'amplifier. Les entreprises doivent également faire face au problème de gestion de leurs données dynamiques, à savoir celles qui font des allers et venues entre l'entreprise et les terminaux mobiles, et leurs données statiques, c'est à dire celles qui ne sortent pas de l'infrastructure de l'entreprise.

Plus il y a de terminaux mobiles déployés dans l'entreprise, plus les informations transitent entre les collaborateurs et l'infrastructure interne, et plus le nombre de données dynamiques est supposé augmenter. Ce qui pose un problème évident de sécurité mais aussi de synchronisation et d'accès aux données de l'entreprise. Les directions informatiques veulent en effet avoir un contrôle total sur les appareils qui accèdent aux données de l'entreprise, qu'ils soient utilisés au sein même de l'infrastructure ou non, et ceci, indépendamment du fait qu'elles passent par des réseaux publics ou privés. Pour y arriver, il faut mettre en place une structure qui garantisse la sécurité des données, mais également leur disponibilité pour les utilisateurs déterminés. Il faut également permettre à ces utilisateurs de pouvoir synchroniser les données dont ils souhaitent pouvoir disposer sur un terminal défini.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité