AMD s'empare des micro-serveurs de SeaMicro

AMD acquiert pour 334 millions le constructeur de micro-serveurs, SeaMicro. Le fondeur va développer une activité serveur pour les datacenters et prévoit de licencier la technologie de SeaMicro à d'autres constructeurs.


A la surprise générale, Advanced Micro Devices (AMD) a annoncé le rachat du fabricant de micro-serveurs SeaMicro. AMD se retrouve ainsi impliqué dans le secteur des systèmes et empêche Intel d'acquérir l'un de ses proches partenaires. Le fondeur va débourser 334 millions de dollars, en cash et en actions, pour l'achat de la startup de la Silicon Valley (40 salariés), qui avait attiré l'attention avec ses serveurs à haute densité et à basse consommation énergétique, destinés aux gros environnements de cloud computing. Andrew Feldman, PDG de SeaMicro, prendra la direction générale de la prochaine division Data Center Server Solutions.

Le groupe américain de semi-conducteurs prévoit de vendre directement des serveurs sous la marque SeaMicro. Mais celui-ci a principalement acheté l'entreprise pour sa technologie, qu'il espère vendre sous licence à d'autres fabricants pour leur permettre de construire leurs propres micro-serveurs, comme l'ont indiqué les responsables d'AMD. « SeaMicro possède une technologie éprouvée, qui a montré ses capacités sur le plan de la consommation d'énergie et du coût global sur des sites de clients importants. Cette propriété intellectuelle est très intéressante pour nous», a déclaré Lisa Su, vice-présidente senior et directrice générale de la division produits chez AMD.

Un revers pour Intel


Cet achat est aussi perçu comme un revers pour Intel, qui avait établi un étroit partenariat avec SeaMicro. Tous les serveurs vendus actuellement par SeaMicro intègrent des processeurs basse énergie Intel Atom, et il y a quelques semaines seulement, les deux entreprises avaient tenu une conférence de presse conjointe où Intel vantaient les mérites de SeaMicro. Mercredi, un porte-parole d'Intel a refusé de commenter l'acquisition avant l'annonce officielle. AMD va continuer à vendre des serveurs SeaMicro à base de processeurs Intel « dans un futur prévisible», a déclaré Lisa Su. Ajoutant que « d'ici la fin de cette année, AMD livrera ses premiers serveurs SeaMicro basés sur des processeurs Opteron. » Andrew Feldman n'a pas révélé à quel moment SeaMicro et AMD avait entamé des pourparlers, mais il a convenu que l'accord avait été conclu « incroyablement vite ». Celui-ci a également confié qu'il y avait eu d'autres prétendants au rachat de la startup, et pas seulement des fondeurs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité