Annuels SII : la rentabilité a passé elle aussi un nouveau cap

Selon SII, sa performance opérationnelle annuelle découle en partie des effets positifs de sa refonte organisationnelle et de l'amélioration de son TACE qui a atteint 89,9 % (+0,5 point). (Illustration : Pexels)

Selon SII, sa performance opérationnelle annuelle découle en partie des effets positifs de sa refonte organisationnelle et de l'amélioration de son TACE qui a atteint 89,9 % (+0,5 point). (Illustration : Pexels)

L'ESN SII a enregistré lors de son dernier exercice un résultat opérationnel pour la première fois supérieur à 100 M€. Un bénéfice en grande partie de ses performances à l'international où son taux de marge est nettement supérieur à celui enregistré dans l'Hexagone.

Publié en mai dernier, le bilan provisoire de SII pour le compte de son exercice 2022-2023 faisait apparaître un chiffre d'affaires dépassant pour la première fois le milliard d'euros de chiffre d'affaires. Le 6 juin, l'ESN dévoilait ses résultats définitifs, qui montrent cette fois-ci qu'elle est également entrée dans une nouvelle dimension en termes de rentabilité opérationnelle. Sur 12 mois, la société parisienne a en effet engrangé 100,6 Md€ de bénéfice d'exploitation, soit 27,3 % de plus que lors de l'exercice précédent. Quant au résultat net, il ressort en hausse de 35,4 % à 80,5 Md€.

La marge opérationnelle en France à 7,17 % seulement

Selon SII, sa performance opérationnelle découle en partie des effets positifs de sa refonte organisationnelle et de l'amélioration de son TACE (Taux d'Activité Congés Exclus) qui a atteint 89,9 % (+0,5 point). De quoi contribuer à une hausse de 0,35 point du taux de marge opérationnelle du groupe à 10,03 %. En France, où l'ESN réalise 434,1 M€ de chiffre d'affaires, le taux de marge opérationnelle a également progressé (+0,14 point) pour se situer à 7,17 %. C'est nettement moins qu'à l'international, où il a atteint 11,82 % (+0,13 point) sur 588,4 M€ de revenus, réalisés notamment entre la Pologne, l'Allemagne, l'Espagne.

Aux Pays-Bas, où elle compte également une filiale depuis 2014, SII a finalisé le 25 mai le rachat de la société RESA-IT. Une opération qui devrait porter ses revenus dans le royaume au-delà des 10 M€ et grossir d'une cinquantaine de collaborateurs son équipe locale de 40 personnes. À fin mars 2023, le groupe SII dans son ensemble disposait d'un effectif de 10 970 collaborateurs (dont plus de 5 000 en France) contre 10 311 un an plus tôt. Sur l'année 2023, l'ESN dit prépare pas moins de 2 180 recrutements rien que dans l'Hexagone.

8 % à 12 % de croissance organique prévus au premier semestre

Nulle doute qu'au vu des tensions sur le marché de l'emploi, l'atteinte de cet objectif ne sera pas chose aisée. D'ailleurs, ces difficultés à trouver de la main-d'oeuvre, les situations économiques et géopolitiques, ainsi que les incertitudes liées aux politiques monétaires créent un manque de visibilité pour SII. Dans ce contexte, le groupe de services IT reste prudent en anticipant une croissance organique comprise dans une fourchette large de 8 % à 12 % pour le premier semestre de son exercice 2023-2024. Quant au taux de marge opérationnelle, l'objectif est de le maintenir entre 9 % et 10 % lors de ces six mois.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité