Août - Ficome / Feb : à peine mariés, déjà fâchés ; les avocats entrent en scène


De « graves erreurs commises »

Du côté d'André Vidal, la vision est à l'opposé. Il parle de « graves erreurs commises ». « J'ai fait les choses en responsabilité, j'assume mes responsabilités de Président d'Eben en mettant la Fédération en marche pour atteindre les objectifs fixés ». « On travaille et on rendra aux télécoms la place qu'ils n'auraient jamais du perdre ». André Vidal veut également reconquérir les adhérents perdus par la Ficome ces trois dernières années. Quant à son adversaire...« je lui laisse répandre ses allégations ».

Le climat à l'intérieur de la Ficome est depuis longtemps houleux. Depuis des années. L'élection de Silvano Trotta il y a trois ans semblait clore une période déjà très difficile. Mais, l'an passé il a été réélu avec une forte opposition. Et fin 2011, l'avenir de la Ficome semblait de l'intérieur très discuté. Comme pour une entreprise en difficulté, il fallait trouver un partenaire.

Annoncé lors d'IT Partners

Le rapprochement avec la Feb, nous était annoncé lors d'IT Partners, début février, par plusieurs administrateurs. Il était voté à plus de 98% au mois de mars dernier, une petite organisation en difficulté en rejoignait une plus solide. Le rapprochement faisait sens et frôlait l'unanimité. Aujourd'hui, les vieux démons semblent resurgir. André Vidal, toutefois, nous assure qu'il s'agit d'un « tout petit épisode ».

Nous verrons dans les semaines à venir si les deux affaires vont effectivement en justice. Les trois parties ont saisi leur avocat.

(Distributique.com a eu en ligne, cet après-midi 20 août , les deux principaux intéressés Silvano Trotta et André Vidal. C'est notre confrère Le Journal des Télécoms qui a le 1er évoqué ce double dossier)

(*) Cette commission comprend désormais : Frédéric Decard (Resophone Services) élu vice-président, Benoit Melato (Proxicom), Patrice Sebaoun ( Telasec) Jean-Michel Texier (Comutex) Eric Majou (TDO).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité