Apple a l’offre mais pas suffisamment de clients

(02/10/03) - Apple sera-t-il bientôt un acteur significatif dans le monde des serveurs ? Si cette question paraissait incongrue il y a encore un an, elle l'est beaucoup moins aujourd'hui. En effet, le constructeur possède au moins deux atouts complémentaires susceptibles de l'aider à s'imposer durablement sur ce marché : la version serveur de son système d'exploitation Mac OS X et sa gamme de machines Xserve, une plate-forme 1U (format du châssis) optimisée pour cet OS. L'intérêt de cette plate-forme tient en peu d'arguments. « D'abord son rapport prix-performance est imbattable, assure Jean-Philippe Martinez, directeur marketing du revendeur gennevillois MC2I. Un avantage qui s'exprime non pas tant sur le plan matériel, même si Apple supporte largement la comparaison avec Dell, que sur celui du système d'exploitation. Mac OS X Server est en effet fourni pour un nombre illimité de clients chez Apple quand chaque licence est payante chez Microsoft ». Une plate-forme économique à l'achat mais également à l'usage si l'on en croit Guy Juhé, directeur général du revendeur levalloisien Krystena : « sa stabilité, le fait qu'elle soit épargnée par les virus et sa simplicité d'utilisation limitent significativement les coûts d'administration ». Quant aux fonctionnalité, là encore tout le monde est d'accord : « serveur de fichier mais aussi serveur de mail, gestion de sauvegarde, redondance, authentification, sécurité... Mac OS X Server est bon dans tous les domaines ». Du coup, cet enthousiasme des partenaires se traduit dans leurs ventes. « Désormais 100% de nos ventes de serveurs sont d'origine Apple », témoigne Jean-Philippe Martinez, qui a substitué cette offre à celles de Sun et de Dell qu'il commercialisait jusqu'à il y a encore un an. Quant à Guy Juhé, il assure que les projets autour du Xserve et de Mac OS X constitue l'essentiel de son activité. Oui mais voilà, en France, 18 mois après avoir commencé sa carrière, le Xserve n'apparaît même pas dans les études... Certes François Rondeaux (photo), directeur des ventes produits et services d'Apple France estime que près de 1% des serveurs vendus actuellement en France seraient d'ores et déjà équipés de la version serveur de l'OS X et que le Xserve représentait déjà près de 1,6% des ventes de serveurs aux USA en juillet dernier. Des chiffres difficiles à vérifier et qui du reste sont encore loin des objectifs affichés par le constructeur, qui est d'atteindre au moins 3,5% de parts de marché. Alors que se passe-t-il ? Apparemment, les éditeurs de logiciels ne seraient pas en cause. La plupart des logiciels tournant sur Mac OS 9 auraient déjà été portés sur Mac OS X et de nombreuses outils clients-serveur (dont notamment My SQL ou Oracle DB 10i) sont disponibles ou sur le point de l'être en version Mac OS X. L'une des difficultés se situerait dans l'incompatibilité entre la base installée en Mac OS 9 et Mac OS X, comme le reconnaît François Rondeaux. Or les coûts de migration de l'un à l'autre s'avèrent particulièrement onéreux car il faut en général renouveler tout le parc. Au rachat de matériel s'ajoute ainsi le coût des licences (en moyenne équivalent à l'investissement matériel) et celui du consulting. Mais surtout, il semble que le réseau traditionnel du constructeur ait du mal à le suivre dans cette nouvelle voie. Moins d'un tiers de ses quelque 150 revendeurs agréés auraient vendu au moins un Xserve à ce jour. Et sur cette proportion, une minorité aurait des ventes significatives. La faute à qui ? L'avenir le dira.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité