Apple et IBM s'allient pour pénétrer le marché mobile pro

 Ginni Rometty, CEO d'IBM, et Tim Cook, CEO d'Apple, ont annoncé aujourd'hui un partenariat mondial pour renforcer leurs solutions mobiles dans les entreprises.

Ginni Rometty, CEO d'IBM, et Tim Cook, CEO d'Apple, ont annoncé aujourd'hui un partenariat mondial pour renforcer leurs solutions mobiles dans les entreprises.

Pour développer ses positions sur le marché des services mobiles à destination des entreprises, IBM annonce un partenariat avec Apple pour développer des applications pour iOS et pousser les terminaux de la firme de Cupertino chez ses clients.

Il y a près de quinze ans, IBM avait conclu un partenariat stratégique avec Palm pour développer des services mobiles et même vendre sous sa propre marque un clone du célèbre PDA PalmPilot. Aujourd'hui autre temps, autre accord... c'est avec Apple que Big Blue annonce un partenariat stratégique pour conquérir le marché des entreprises dans le secteur de la mobilité. La firme d'Armonk va ainsi pousser le développement d'apps iOS exploitant les ressources de ses logiciels maisons (collaboration, commerce électronique, big data et analytiques) et promouvoir les iPhone et iPad chez ses clients. Une bouffée d'oxygène pour Apple dont les produits ne sont pas toujours bien accueillis dans les entreprises.

L'accord avec IBM pourrait en effet apporter à Apple la crédibilité qui lui manque encore dans les entreprises, et aboutir à une augmentation des déploiements de terminaux iOS auprès des salariés. Si le phénomène du Byod qui a bien permis à Apple d'entrer dans les entreprises, le développement de la firme marque le pas dans les environnements professionnels en raison du prix très élevé des terminaux iOS et de l'attractivité de la plate-forme Android soutenue par un très grand nombre de constructeurs et d'éditeurs. Les doubles SIM ne sont par exemple par supportées par les terminaux Apple. L'iPhone 5S est en outre exemple handicapé par la taille modeste de son écran si on le compare à un Samsung Galaxy S5 ou à un LG G3.

Une centaine d'apps attendues

L'accord verra donc IBM, l'un des plus importants fournisseurs de technologies informatiques pour les entreprises développer une centaine d'applications et services exclusivement pour iOS d'Apple, ont déclaré les deux entreprises dans un communiqué. Séduisant sur la papier, et généralement bien accueilli par les places de marché, ce genre d'accord n'est toutefois pas toujours probant. En panne d'innovations, Apple est aujourd'hui en perte de vitesse, efficacement concurrencée par la plate-forme Android et le retour sur le devant de la scène de Windows Mobile qui profite des difficultés de Blackberry.

Avec cet accord, IBM va également adapter ses services cloud computing pour iOS et proposer l'activation et la gestion des terminaux de la marque, ainsi que la  possibilité de louer plutôt que d'acheter du matériel Apple. Apple, quant à lui, offrira de nouveaux services de garantie AppleCare pour les clients professionnels avec une assistance 24h/24 et un support sur place.

Apple se félicite bien sûr de cet accord

Comme toujours lors de la présentation de ce type d'accord, les communiqués de presse regorgent de petites phrases des CEO concernés. Tim Cook a, par exemple, déclaré que le partenariat est « une grande opportunité pour Apple ». « Il s'agit d'une mesure radicale pour les entreprises et quelque chose que seul Apple et IBM peuvent offrir ».

Les premières applications proposées par IBM pourraient tourner autour de la collaboration et seraient lancé en septembre prochain avec l'iPhone 6 animé par iOS 8. D'autres apps sont attendues dans le domaine de la vente au détail, de la santé, de la banque/assurance, du voyage, du transport et des télécommunications. IBM travaille aujourd'hui avec la 3/4 des sociétés du classement Fortune 100 qui utilisent ses logiciels d'entreprise.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité