Après GCP et AWS, Qumulo arrive sur Azure

Avec Qumulo on Azure, la start-up de Seattle vient boucler le support des principaux fournisseurs de clouds publics. 

Avec Qumulo on Azure, la start-up de Seattle vient boucler le support des principaux fournisseurs de clouds publics. 

Pour répondre aux besoins de ses clients désirant déplacer leurs données vers un des trois principaux clouds publics, Qumulo a bouclé le support de la plateforme de Microsoft Azure, après celles de GCP et AWS.

Après Google Cloud et AWS, Qumulo installe sa plateforme de stockage Cloud Q sur Microsoft Azure pour proposer aux entreprises un service managé tout simplement baptisé Qumulo on Azure as a Service (QaaS)Fondée en 2012 à Seattle par des anciens d'Adobe, d'Isilon Systems et de Wily Technology, la start-up propose un NAS - Qumulo File Fabric (QF2) - qui s'exécute sur site et dans le cloud public, ainsi que des appliances Qumulo Core pré-intégrées. Avec QaaS, les entreprises peuvent désormais configurer un espace à l'échelle du pétaoctet pour les données non structurées exploitées dans des charges de travail du type vidéo, imagerie médicale et analyse basée sur l'IA. Dans un communiqué de presse, Bill Richter, CEO de Qumulo, explique que « Qumulo on Azure as a Service élimine les problèmes auxquels les clients sont confrontés lors de la construction de charges de travail basées sur des fichiers dans le cloud. Les clients d'Azure peuvent maintenant facilement construire des applications avec une plateforme évolutive sécurisée, fournie comme un service natif du cloud entièrement géré ».  

Cette annonce arrive plus de deux ans après celle de la disponibilité du système de fichiers Core sur GCP et et six mois sur celle d'AWS. Le travail de portage a été long pour réussir à faire fonctionner Core sur Azure. Surtout si l'on considère que le principal concurrent de Qumulo, NetApp est présent sur Azure depuis 2014 avec une offre Cloud Volumes Ontap qui n'a jamais cessé d'évoluer. AWS et GCP sont d'ailleurs également supportés par NetApp. Prenant en charge nativement les ressources Azure, QaaS exploite les principaux services du cloud de Microsoft, à savoir l'IA, l'analyse et la sécurité. La capacité de stockage peut monter jusqu' à plusieurs pétaoctets dans un seul domaine et se répliquer sans frais du cloud vers des sites locaux. En plus de ce mode hybride, le logiciel permet aux clients de déplacer leurs données vers des clouds privés et publics (AWS, Azure et GCP). QaaS est d'or et déjà accessible sur la place de marché Azure en tant que service entièrement géré dans un modèle de facturation à l'usage. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité