Archipelia ouvre la vente de son ERP cloud au channel

Bruno Watine, président d'Archipelia : « Les commissions des intégrateurs augmenteront en fonction de la part des ventes de notre ERP dans leurs chiffres d'affaires. » Crédit photo : D.R.

Bruno Watine, président d'Archipelia : « Les commissions des intégrateurs augmenteront en fonction de la part des ventes de notre ERP dans leurs chiffres d'affaires. » Crédit photo : D.R.

La pandémie de covid a eu pour effet de faire nettement croître la demande pour l'ERP du français Archipelia. Pour pouvoir y répondre, l'éditeur a pris la décision de déléguer son activité d'intégration trop chronophage en créant son réseau de partenaires.

Créé en 2004, Archipelia a entamé une transformation de son business model. Historiquement à la fois éditeur, intégrateur et hébergeur de son propre ERP en mode SaaS, la société a décidé début 2022 d'en déléguer l'intrégration à un réseau de partenaires. La solution de cette société basée à Villeneuve-d'Ascq (59) couvre les processus de gestion commerciale, la comptabilité, la logistique d'entrepôts (WMS, picking, tracking) et embarque des modules de BI et de CRM. Le nom de la société fait d'ailleurs directement référence à l'architecture de sa solution phare : « Un archipel de modules métiers autonomes qui gravitent autour d'un ERP central ».

Archipelia a été fondée à la suite d'une opération de spin-off au sein du groupe ASAP. Elle compte actuellement une trentaine de collaborateurs et revendique une cinquantaine de clients, principalement des PME de l'industrie, du retail et du négoce. Au cours des quatre dernières années, la croissance de son chiffre d'affaires s'est établie à +30 %. « L'ERP cloud est sous le feu des projecteurs depuis 2019/2020, la demande est forte et nous ne pouvons pas suivre le rythme. L'intégration est devenue un goulot d'étranglement puisqu'un projet nécessite 3 mois à 2 ans d'implémentation. Il fallait trouver une solution », explique Bruno Watine, président d'Archipelia.

Objectif : doubler le chiffre d'affaires chaque année

Sa politique d'ouverture à la vente indirecte a déjà permis à l'éditeur de recruter trois partenaires, dont Office Plus (Nouvelle-Calédonie) et Logiciels et Services (Congo). Le président n'a pas souhaité communiquer le nom du dernier distributeur. D'ici la fin de l'année, le réseau d'intégrateurs d'Archipelia devrait compter cinq membres. L'objectif est ensuite de l'étoffer d'une petite dizaine partenaires IT par an. Pour cela, une personne est spécifiquement dédiée à leur recrutement et l'éditeur a également travaillé sur ses stratégies de marketing et de communication afin d'attirer les intégrateurs.

Quant aux critères d'Archipelia pour le choix de ses partenaires, « nous nous basons avant tout sur le relationnel, le « feeling » et leur secteur d'activité », précise Bruno Watine. Le programme partenaires n'a, de son côté, pas encore été formellement établi. Le président a cependant précisé que « les commissions des intégrateurs augmenteront en fonction de la part des ventes de notre ERP dans leurs chiffres d'affaires ». Grâce à son réseau de revendeurs, l'entreprise espère doubler ses revenus chaque année et maintenir le cap face à la concurrence accrue d'éditeurs tels que Sage ou SAP.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité