Automation Anywhere s'installe en France

De droite à gauche : Arnaud Lagarde, directeur France et Europe du Sud ; Mihir Shukla, CEO et co-fondateur ; Steve Midgley, vice-président Europe et Rob Hugues, VP Field Marketing d'Automation Anywhere. (Crédit : Nicolas Certes)

De droite à gauche : Arnaud Lagarde, directeur France et Europe du Sud ; Mihir Shukla, CEO et co-fondateur ; Steve Midgley, vice-président Europe et Rob Hugues, VP Field Marketing d'Automation Anywhere. (Crédit : Nicolas Certes)

Proposant une solution d'automatisation des processus métiers, Automation Anywhere s'installe en France. Son CEO, Mihir Shukla, était présent cette semaine pour l'inauguration en compagnie des représentant Europe et Europe du Sud. L'occasion de faire le point sur leurs perspectives de développement dans l'Hexagone.

C'est dans l'un des Salons Hoche, près de l'Arc de Triomphe à Paris, qu'Automation Anywhere a voulu accueillir les invités à l'inauguration de son activité en France. Et au vu de l'affluence dès l'ouverture, la société semblait très attendue. Il faut dire que les technologies d'automatisation des processus métiers (RPA) - dont Automation Anywhere est spécialiste - est l'une des grandes tendances du moment. 680 millions de dollars ont été générés dans ce secteur en 2018 selon Gartner. Et ce dernier prévoit que le marché du RPA atteindra 2,4 Md$ en 2022. Le moment est donc à l'expansion pour la société développant une solution permet de concevoir et gérer un environnement de bots d'automatisation de processus.

Et Automation Anywhere est l'un des principaux fournisseurs RPA en Europe. Arrivée en 2016 sur le Vieux Continent, l'entreprise rivalise avec des acteurs comme Blue Prism, Another Monday ou UiPath. En France, seule la start-up Contextor, rachetée en novembre dernier par SAP, propose une autre solution RPA. Face à ces concurrents, Mihir Shukla, CEO et co-fondateur d'Automation Anywhere, indique que son entreprise se démarque sur plusieurs points. D'une part, sa plateforme intègre des briques de machine learning permettant d'interpréter les données non-structurées de bout-en-bout du SI. D'autre part, l'outil est utilisable aussi bien par des développeurs que par les utilisateurs métiers, notamment dans la création de bots pour automatiser des tâches comme les transferts de données de facturation vers une plateforme de paiement, des applications (Oracle, Salesforce, SAP, Office 365, etc.), ou exécuter des algorithmes de reconnaissance d'image, traitement du langage naturel, etc. Tous ces « robots-logiciels » sont regroupés dans un Store qui en regroupe 600 développés par 400 partenaires technologiques où les utilisateurs peuvent puiser celui dont ils ont besoin.

La France, un marché clé

Lancé en 2003 à San José (Californie), Automation Anywhere est aujourd'hui présent dans 19 pays dans le monde. Et L'Europe est la région où la société se développe le plus depuis quelques mois. D'abord implantée en Grande-Bretagne, elle a récemment ouvert deux bureaux en Allemagne (à Francfort et Munich), aux Pays-Bas et en Pologne. « Les entreprises européennes attendent les technologies RPA et la France sera un marché clé au cours des trois à quatre prochaines années » indique Steve Midgley, vice-président chargé de l'Europe chez Automation Anywhere. L'entreprise dispose déjà de 200 salariés sur ce continent. Et d'ici l'été prochain, l'équipe française aura doublé. Les effectifs de l'entreprise dans l'Hexagone sont aujourd'hui de 25 personnes. C'est Arnaud Lagarde, directeur Europe du Sud, qui prend aussi la direction des bureaux français.


Automation Anywhere permet de développer, tester et gérer - lorsqu'ils sont en production - des centaines de bots d'automatisation de processus. (Crédit : Automation Anywhere)

Concernant ses modes de commercialisation, Automation Anywhere réalise pour le moment 50 % des ventes en direct et l'autre moitié en indirect. Mais Mihir Shukla assure que son entreprise est « totalement orientée vers ses partenaires ». Et Serge Goldstein, en charge du channel pour l'Europe du Sud, confirme que la société souhaite que l'indirect représente à terme trois quart de ses ventes. Ceci en faisant appel à trois types de partenaires commerciaux : consultants (EBCG, etc.), SSII (Atos, Capgemini, Accenture, etc.) et intégrateurs (Wapsi, Wavestone, Beijaflore, etc.). Au total, l'entreprise travaille avec une trentaine de partenaires en France. Et reste bien sûr ouverte à élargir cet écosystème. M. Goldstein indique qu'Automation Anywhere est à l'écoute de ses clients quant au choix des partenaires revendeurs et intégrateurs. « S'ils ont l'habitude de travailler avec un intégrateur en particulier, nous essaierons de passer par lui pour proposer nos solutions à ce clients » indique-t-il.  

Côté clients finaux justement, la société s'enorgueillis de 1400 clients à travers le monde. Pas de données précises sur le marché français pour le moment mais des entreprises comme Eiffage et Bouygues Télécom témoignaient lors de l'inauguration d'Automation Anywhere.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité