Axialease a dopé sa croissance en accordant plus vite ses financements

Sébastien Layut, Sébastien Luyat, directeur général et co-fondateur d'Axialease, espère que sa socité franchira la barre des 50 M€ de facturation pour l'exercice en cours.

Sébastien Layut, Sébastien Luyat, directeur général et co-fondateur d'Axialease, espère que sa socité franchira la barre des 50 M€ de facturation pour l'exercice en cours.

L'an dernier, Axialease a lancé un outil de scoring automatisé et des solutions locatives pour les smartphones. Résultat, le leaser a porté son chiffre d'affaires à 45 M€ en 2016 et compte franchir les 50 M€ de facturations en 2017.

Axialease tire un profit certain de son outil de scoring dédié à l'accélération des accords (ou des refus) de financements lancé début 2016. Baptisé Mary-Lease, il a contribué à plus de la moitié de la croissance du leaser lors de son exercice 2016/2017, lui permettant de dégager un chiffre d'affaires global de 45 M€ (+21,6%). « Nous avons signé plusieurs milliers d'affaires à travers l'outil Mary-Lease », se réjouit Sébastien Luyat, directeur général et co-fondateur d'Axialease. Ce système accessible en ligne a surtout été utilisé par les revendeurs IT, à l'origine de 50% des revenus d'Axialease, et notamment les membres des groupements Resadia et Sequence Informatique avec lesquels le leaser a noué des liens particuliers. Axialease compte encore renforcer son usage en y ajoutant prochainement des fonctions de dématérialisation des contrats de financement. « Nos revendeurs et nos clients finaux vont pouvoir s'affranchir complètement du papier grâce à la signature électronique. De fait, ils ne seront plus obligés de se déplacer », explique Sébastien Luyat.

3 M€ de CA pour l'offre de locations de mobiles

Outre Mary-Lease d'autres nouveautés ont fait leur apparition chez Axialease l'an dernier. Parmi elles figure l'offre de location de smartphone Mobilease lancée lors d'IT Partner 2016. « Cette solution a généré 3 M€ de chiffre d'affaires, notamment auprès des grands comptes et des ETI. Ces derniers souhaitent de plus en plus séparer le coût des terminaux de ceux des abonnements data et voix. Ils y trouvent plus facilement leur compte financièrement », estime le dirigeant d'Axialease. Il explique que sur des contrats de 24 mois, le coût de location est inférieur à celui de l'acquisition d'un terminal neuf. « Il n'y a rien de philanthropique là-dedans car nous tirons aussi de la valeur du reconditionnement des terminaux qui sont ensuite réattribués », précise Sébastien Luyat.

Si le dernier exercice d'Axialease a été marqué par le lancement de nouvelles offres, il l'a également été par un renforcement territorial de la société. Celle-ci a ouvert une agence à Lyon qui est venue compléter celles de Paris (siège), Rouen, Toulouse et Lille. La nouvelle implantation, qui ne compte pour l'instant qu'un seul collaborateur, devrait être renforcée courant 2017. Au total, Axialease prévoit d'embaucher une vingtaine de commerciaux cette année, principalement à Lyon et à Paris. A noter que face aux difficultés à trouver les bons profils, Sébastien Luyat a fait le choix de s'adjoindre les services d'un recruteur. « Depuis septembre, il a réalisé 18 embauches », précise le dirigeant. Ce renforcement des équipes doit servir les objectifs de croissance d'Axialease qui espère réaliser 50 M€ de chiffre d'affaires lors de son prochain exercice qui débutera le 1er avril.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité