Copieurs : le centre de reconditionnement de Koesio récompensé par Eben et Lexmark

Fruit d'un investissement de 6 M€, le centre de reconditionnement EOLE de Koesio emploie actuellement une trentaine de personnes à Valence. Crédit photo : Koesio

Fruit d'un investissement de 6 M€, le centre de reconditionnement EOLE de Koesio emploie actuellement une trentaine de personnes à Valence. Crédit photo : Koesio

Lancé en décembre 2020 par Koesio, le centre de reconditionnement de systèmes d'impression EOLE a reçu le prix de la meilleure initiative RSE Eben-Lexmark. En un an, il a traité 11 000 équipement et permis de remettre sur le marché plus de 1 200 machines de seconde main.

Le prix de la meilleure initiative RSE Eben-Lexmark récompense chaque année les initiatives et les innovations des entreprises du secteur lT en matière de développement durable et de qualité de vie au travail. L'édition 2021 a été remportée par Koesio pour la mise en place de son centre de reconditionnement EOLE en décembre 2020. Implanté à Valence, le site est dédié à la remise en état de systèmes d'impression et à la récupération de pièces détachées sur les équipements qui ne peuvent pas être reconditionnés. Pour s'inscrire au maximum dans cette logique d'écoresponsabilité, le bâtiment qui abrite les ateliers est éco-conçu et à énergie positive grâce à ses 800 m² de panneaux photovoltaïques.

1000 tonnes de CO² économisées en un an

EOLE contribue au plan stratégique matriochka 2024 de Koesio qui prévoit notamment une réduction de 24% de l'empreinte carbone du distributeur. Fruit d'un investissement de 6 M€, le centre de reconditionnement emploie actuellement une trentaine de personnes. En un an, cette équipe a reçu 11 000 machines à traiter. Sur cette base, elle a produit 1 200 systèmes d'impression reconditionnés et 6 600 pièces détachées qui serviront à la maintenance. Un travail qui, selon Koesio, a permis d'économiser près de 1 000 tonnes de CO².

Jusqu'à présent, la totalité des matériels traités provient des parcs clients installés dans des PME par les agences que Koesio opère un peu partout en France. Le centre intervient sur des matériels de marques Canon, Toshiba, Kyocera, Konica Minolta, Sharp et Ricoh. « Nous avons développé un système informatique qui nous permet de déterminer quelles machines peuvent être remises sur le marché, fournir des pièces détachées ou être détruites », explique Erwan Monot, le secrétaire général de Koesio.

Tous les équipements traités trouvent preneurs

Les agences de Koesio sont également les seules à remettre en vente les matériels reconditionnés et les pièces détachés fournis par EOLE. Le groupe a mis à leur disposition un catalogue en ligne qui leur permet de consulter les stocks disponibles et de faire des réservations pour les clients. Aux dires du distributeur, le succès est au rendez-vous. « Les machines les plus récentes partent très bien. Les modèles plus anciens trouvent également tous preneurs mais moins vite », détaille Erwan Monot. « La plupart du temps, les matériels reconditionnés sont vendus dans une offre qui intègre des produits neuf », poursuit-il.

Au vu du nombre du nombre de matériels qu'il reçoit à traiter, le centre EOLE a encore de la capacité de production disponible. Pour en faire venir davantage dans ses ateliers, plusieurs possibilités sont envisageables. Par exemple, répondre favorablement aux demandes de sous-traitance que Koesio reçoit de fabricants de copieurs et de distributeurs non-concurrents. Pour l'heure, toutefois, cette piste n'est pas privilégiée. Pour le secrétaire général de Koesio, « la croissance des volumes traités par EOLE va provenir de l'élargissement du nombre de marques de copieurs et du nombre de références de copieurs par marques qui passeront par le centre. Elargir nos partenariat demande du temps car il nous faut à chaque fois former nos techniciens pour qu'ils soient capables sur les produits de nouveaux constructeurs. »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité