Covid-19 : Les mesures de Wavestone face à la crise

Wavestone a pris la décision de recourir aux prises de congés, ainsi qu'aux dispositifs de chômage partiel dans les différents pays où cette mesure est possible. (Crédit : thedarknut / Pixabay)

Wavestone a pris la décision de recourir aux prises de congés, ainsi qu'aux dispositifs de chômage partiel dans les différents pays où cette mesure est possible. (Crédit : thedarknut / Pixabay)

Comme toutes les entreprises de conseil et de services, Wavestone subit aussi la crise liée au coronavirus. Le cabinet a donc pris plusieurs mesures pour alléger ses charges et pallier le manque et les reports de contrats. Pour le moment, l'entreprise prévoit toujours une croissance de 7% de son chiffre d'affaires sur l'année en cours.

Depuis fin mars, Wavestone a choisi de faire un point toutes les deux semaines sur sa situation face au coronavirus. L'épidémie et les mesures de confinement en vigueur dans les pays où opère le cabinet ont un impact sensible sur son activité. Au 6 avril, elle était en recul de 15% à 20% par rapport à la situation pré-confinement. Et Wavestone n'attend a priori pas d'amélioration au cours du mois d'avril. « Même si certains projets initialement suspendus ont repris ces derniers jours, ils n'ont pas compensé les nouveaux reports ou annulations de missions demandés par les clients », indique le cabinet dans un communiqué.

Le groupe revoit ainsi ses objectifs de chiffre d'affaire à la baisse pour son exercice 2019-2020. En décembre dernier, Wavestone envisageait une croissance de 8%, aujourd'hui il estime qu'elle sera de 7%. L'impact de la crise serait donc, pour l'heure, encore modéré. Le cabinet précise que ces projections restent cependant très indicatives et difficiles à établir. Sur le plan de la trésorerie, le cabinet n'a pas constaté pour l'instant d'allongement des délais de règlement de ses clients. Il considère en outre que les risques de défaut de paiement sont limités, du fait de sa clientèle très majoritairement constituée de grands comptes.

Un contrat pour refinancer la dette

Pour amortir l'impact de la crise, l'entreprise a déjà gelé les recrutements depuis la mi-mars et a revu l'ensemble de ses charges afin de les alléger au maximum. Wavestone a aussi pris la décision de recourir aux prises de congés, ainsi qu'aux dispositifs de chômage partiel dans les différents pays où cette mesure est possible. De plus, le directoire et le conseil de surveillance de Wavestone ont prévu de ne pas soumettre à l'Assemblée générale du 28 juillet prochain la distribution d'un dividende au titre de l'exercice 2019-2020.  

Wavestone indique par ailleurs avoir signé fin mars 2020 un nouveau contrat de financement avec ses partenaires bancaires. Ce dernier a permis au cabinet de refinancer sa dette existante et de se doter de lignes de crédit supplémentaires. Au 31 mars 2020, l'endettement net de la société était d'environ 30 M€, contre 61,7 M€ six mois plus tôt. A la même date, le cabinet disposait d'une trésorerie brute de l'ordre de 65 M€.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité