CUC muscle son activité formation

Anne Bardon, directrice marketing de CUC (crédit D.R)

Anne Bardon, directrice marketing de CUC (crédit D.R)

En 2015, le grossiste CUC prévoit d'organiser 40 formations contre 10 en 2014. Il a prévu pour cela d'élargir la tenue des sessions qu'il propose en régions et de créer un nouveau poste de formateur pour soutenir cette expansion.

Après s'être lancé dans la formation en 2014, le grossiste CUC entame la deuxième phase du développement de cette activité. L'opération passe par l'accroissement du nombre de ses ressources dédiées, une extension des thématiques abordées et l'organisation de sessions en région. « Jusqu'ici, nous ne proposions ces prestations que dans notre propre centre de Mantes en Yvelines ou bien chez des revendeurs désireux de former plusieurs de leurs collaborateurs », explique Anne Bardon, le directrice marketing de CUC. En 2015, les professionnels de l'IT de Marseille, Bordeaux, Nantes, Lille, Strasbourg, Lyon, Clermont-Ferrand et Rennes pourront aussi assister à des cours dispensés localement par le distributeur labellisé centre de formation agréé. Une vingtaine de sessions seront organisées dans l'année dans ces huit villes. Une formation sur la vidéo-surveillance ouvrira le bal le 14 janvier à Marseille.

Deux nouveaux thèmes de formation au programme

Au total, le distributeur table sur l'organisation de 40 cours en 2015 contre une dizaine en 2014. La moitié d'entre eux sera donc organisée en région, le reste dans son centre de formation ou chez des revendeurs. Pour faire face à cet accroissement d'activité, le grossiste a dû créer un second poste de formateur dans ses équipes. Ses deux ressources dédiées auront à charge de dispenser des cours sur des thématiques plus nombreuses que l'an dernier. Jusqu'ici, en effet, CUC proposait des formations exclusivement axées vers le WiFi et la vidéo-surveillance. En 2015, le catalogue sera étendu au câblage réseau et à la fibre optique.

Pour CUC, et les grossistes IT en général, les formations payantes sont une source de profits à part entière. Mais le distributeur y voit aussi un moyen de fidéliser les clients qui s'approvisionnent chez lui et d'en gagner de nouveaux tout en les faisant évoluer vers l'achat de solutions complexes. « Les revendeurs doivent avoir conscience que nous sommes là pour les épauler quand ils choisissent d'investir dans des solutions à forte valeur ajoutée », déclare Anne Bardon. Lors des formations de CUC, les concepts, les méthodes et des études de cas sont étudiés. 40 % du temps est dédié à la théorie et 60 % à la pratique.

 

 





s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité