Dans le rouge, Yahoo annonce sa scission

Le conseil d'administration de Yahoo, l'entreprise dirigée par Marissa Meyer, annonce un changement dans sa stratégie. Crédit: D.R

Le conseil d'administration de Yahoo, l'entreprise dirigée par Marissa Meyer, annonce un changement dans sa stratégie. Crédit: D.R

Yahoo ne compte plus vendre sa participation dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba. Contre l'avis de sa directrice générale Marissa Mayer, le conseil d'administration de la société souhaite désormais créer une nouvelle entreprise dans laquelle seront transférées les activités qui ont fait son succès : moteur de recherche et messagerie.

Changement de cap pour Yahoo. Dans un communiqué publié hier, le groupe a finalement fait savoir qu'il ne conserverait que ses parts dans Alibaba (15%), et qu'il souhaitait créer une spin off où seraient regroupées le reste de ses activités : son portail, sa régie, la vidéo et ses différents services (e-mail, etc), ainsi que sa participation dans Yahoo Japan. « Dans le cadre de cette suspension de scission, les actifs et passifs de Yahoo en dehors de la participation au sein d'Alibaba seraient transférés à une société nouvellement constituée, dont les actions seraient distribuées au prorata aux actionnaires de Yahoo, résultant en deux sociétés cotées distinctes », a précisé la société de Sunnyvale. Cette décision prise par le conseil d'administration sur l'avenir de l'entreprise va une fois de plus à l'encontre des préconisations émises par sa CEO Maryssa Meyer.

Un pionnier du web, avant l'arrivée de Google
Ancien fleuron du web, Yahoo a été l'un des ancêtres de l'internet américain et a bâti sa renommée sur son annuaire et son moteur de recherche avant d'être détrôné par son grand rival Google. Le coeur de l'activité n'est pas florissant, malgré le redressement opéré par Marissa Mayer, incluant un accord avec le concurrent Google autour des fonctions des recherche annoncé en octobre (ce partenariat complète celui que Yahoo a déjà signé avec Microsoft). Le chiffre d'affaires a progressé de 6,8% au troisième trimestre à 1,2 Md$, mais le bénéfice net a baissé de 76 M$ et la société a vu partir certains de ses collaborateurs clefs.

Le conseil d'administration va maintenant évaluer les structures de transaction alternatives pour séparer l'investissement restant au sein d'Alibaba, en se concentrant spécifiquement sur la suspension de l'opération de scission annoncée précédemment. « Nous sommes d'avis que la scission de participation annoncée précédemment ne ferait pas peser de pression fiscale sur Yahoo et ses actionnaires. Cependant, compte tenu des développements intervenus depuis l'annonce du plan initial de scission, et après d'importantes délibérations, nous suspendons les travaux relatifs à la scission des avoirs d'Aabaco », a déclaré Maynard Webb, président du conseil d'administration de Yahoo, dans un communiqué.

La suspension de scission devrait nécessiter, entre autres choses, le consentement de tiers, la préparation des états financiers vérifiés, l'approbation des actionnaires, et le dépôt de demandes auprès de la SEC ainsi que leur approbation, y compris dans le cadre de la loi 'Investment Company Act' de 1940. Alors que la société a l'intention d'agir rapidement pour compléter la transaction, on sait que ce type de transactions complexes peut demander plus d'un an pour être menées à terme.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité