1

Pixmania lâche ses boutiques et se recentre sur ses fondamentaux

Le site de vente en ligne, qui s'était diversifié en ouvrant des boutiques physiques dans plusieurs pays d'Europe, met définitivement fin à l'aventure du commerce de proximité. Hier, Pixmania a annoncé la fermeture de ses 10 magasins français et le licenciement des 150 personnes qui y travaillent. Ces fermetures de rideaux succèdent à celles auxquelles le cybermarchand a déjà procédé en Espagne (7 boutiques), au Portugal (2 boutiques) et en Belgique au mois de janvier.

Recentrer les ventes sur la High-Tech et l'électroménager

Depuis août dernier, 99% du capital de Pixmania est passé dans le giron de Dixons. Ce distributeur britannique a racheté aux frères Ronseblum les 22% qu'ils détenaient encore dans l'entreprise qu'ils ont fondée en 2000. En fermant les boutiques Pixmania, la société mère du cybermarchand veut le recentrer sur la vente en ligne ainsi que sur ces offres historiques dans les domaines de la High-Tech et de l'électroménager. Dixons souhaite aussi « réduire la complexité des organisations de Pixmania. »

Dans sa recherche de rentabilité, Dixons a également décidé de cesser l'activité de Pixmania dans 12 des 26 pays Européens où l'entreprise est présente. En France, le siège de la société devrait en outre déménager de ses locaux de l'avenue de la Grande Armée à Paris vers une destination moins onéreuse, à savoir la ville d'Asnières, dans les Hauts-de-Seine.

L'ensemble de cette réorganisation se déroule alors que Pixmania a publié pour l'année 2012 un chiffre d'affaires en baisse de 10% à 843 M€. Durant ces 12 mois, l'entreprise a enregistré 25 M€ de pertes.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
1
Commentaires

PIXEL Curieux... vraiment ? Il y a 30 ans, les grandes surfaces ont expliqué leurs prix bas par le quantitatif, la suppression des intermédiaires, des frais de livraison, etc.... Il y a dix ans, les vendeurs Internet ont expliqué leurs prix bas par la suppression des intermédiaires, les grosses quantités.... tout en livrant chaque client individuellement, d'où des frais de livraison/facturation non négligeables... La course au leadership impose d'être le meilleur, donc le moins cher puisque les marchands, ne faisant que du commerce, n'ont à "vendre" que leur prix bas, et pas leur compétence, leur service, leur professionnalisme dans le métier où ils interviennent... Il y a quelques années, Interdiscount avait pour slogan "le meilleur c'est le moins cher".... exit Interdiscount.... Y a t'il un modèle économique dans la salle ? Le consommateur va t'il continuellement faire vivre un système qui détruit, ou déqualifie les métiers ? Que PIXMANIA perde de l'argent me semble une réponse.. Inconvénient quand même : quand les acteurs de la distribution sur Internet auront fini leur mise en place au forceps, il y aura eu beaucoup de cadavres, surtout de petites structures, ni aidées ni subventionnées (voir Amazon qui bénéficie d'une aide des pouvoirs publics !!!), et ces petites structures, dont tout le monde se f...., ont des salariés, dont on devrait moins se f..... Je suis artisan commerçant, je me bats pour exister, c'est mon choix; mais je voudrais juste rappeler aux consommateurs...

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité