Dimension Data retenu pour traiter les big data du Tour de France

En quatre ans, le groupe sud-africain Dimension Data, filiale de l'opérateur japonais NTT, a poussé ses pions sur tous les continents en ajoutant à ses activités réseaux, communications et outsourcing d'autres entités spécialisées dans les datacenters, le cloud et les services IT. Avec le rachat de NextiraOne, il a renforcé son implantation en Europe. Et cet été, il va collecter et analyser les big data du Tour de France.

En direct de Prague - Si le groupe Dimension Data, avec sa présence mondiale (28 300 collaborateurs) et ses 6,7 Md$ de chiffre d'affaires veut gagner encore en notoriété, son partenariat technologique avec Amaury Sport Organisation, l'organisateur du Tour de France cycliste, pourrait bien la lui apporter sur une autre échelle, au-delà des 6 000 clients de ses services IT. Le fournisseur de technologies IP et de services cloud, qui a racheté NextiraOne en Europe, mise sur l'intérêt croissant manifesté pour le cyclisme dans le monde, a expliqué son président exécutif, Jeremy Ord, à l'occasion de la conférence Perspectives 2015 (à Prague du 18 au 20 mai). Dimension Data va collecter et analyser les big data de la compétition sportive qui déplace chaque année 10 millions de spectateurs sur le bord des routes. Yann Le Moenner, directeur général d'A.S.O., a exposé l'objectif du Tour de France : passer d'un suivi collectif de la course à un système individuel avec un capteur sur chaque bicyclette, émettant vers les avions et hélicoptères qui suivent les coureurs de la Grande boucle.



Les capteurs utilisés par Dimension Data pour collecter les données du Tour de France devront être particulièrement légers, a souligné Yann Le Moenner, DG d'Amaury Sport Organisation. La transmission utilisera le signal RF TV.

Les données (vitesse, position, paramètres des coureurs...) vont être remontées vers les datacenters de Dimension Data en transitant par un camion aménagé, datacenter mobile. Analysées, elles seront ensuite diffusées vers les commentateurs sportifs. A l'avenir, la transmission en temps réel pourra s'étendre plus largement et comporter une plus grande interactivité. La difficulté réside dans la captation des données. Une fois que celles-ci seront disponibles, il sera possible de "raconter tellement d'histoires dans différents formats, par exemple pour toucher une audience plus jeune", a indiqué Yann Le Moenner.

Accompagner les clients dans un monde hybride  Pour le projet du Tour de France, sur lequel il table sur des retombées internationales, Dimension Data a mobilisé l'ensemble de ses équipes, notamment en Australie. En quelques années, le groupe d'origine sud-africaine, connu pour être le premier intégrateur de Cisco, a considérablement étendu son emprise et ses compétences au niveau mondial. Sur Perspectives 2015 à Prague, Brett Dawson, son CEO, a rappelé les ambitions annoncées il y a deux ans (doublement du chiffre d'affaires, à 12 Md$, d'ici 2018) et la forte détermination du groupe à accroître ses parts de marché, notamment en Europe. Racheté en 2010 par l'opérateur japonais NTT, tout en gardant une large autonomie d'action, Dimension Data a lui-même procédé à plusieurs acquisitions. Dans le domaine des datacenters, celle de l'Australien BlueFire, dès 2010, lui a permis de conforter sa présence sur la région Asie/Pacifique, tandis que celle d'Opsource en 2011 le renforçait aux Etats-Unis. Avec ces deux rachats, il poursuit le développement de ses services cloud. En 2014, outre NextiraOne, il a acquis la SSII Nexus aux Etats-Unis et la société de conseil Oakton en Australie. La croissance s'est faite aux deux-tiers en organique, le reste par acquisition. 



L'implantation cloud de Dimension Data s'est étendue aux Etats-Unis avec le rachat d'Opsource et englobe les partenaires de son programme OneCloud.

A Prague, Brett Dawson a insisté sur la volonté d'accompagner les clients dans un environnement hybride sur un large évantail de services que leur SI soit on-premise, fourni sous la forme d'un service hébergé ou dans le cloud. Il a profité de l'événement tchèque pour annoncer que Deloitte Consulting LLP avait retenu Dimension Data comme fournisseur de services cloud et sa Managed Cloud Platform disponible sur cinq continents comme plateforme d'IaaS. Il y a quelques jours, le groupe sud-africain avait lancé avec NTT Data (société soeur) une offre de services permettant aux entreprises de migrer leurs applications SAP vers le cloud sur un mode hybride, s'appuyant également sur la Managed Cloud Platform.   

En deux ans, Dimension Data a progressé sur tous les terrains, dans ses domaines historiques (réseaux et communications) et sur ses nouveaux marchés. Le CEO a exposé les avancées réalisées : un chiffre d'affaires en hausse de 48%, une progression de 50% sur l'ITaaS, de 62% sur l'outsourcing, de 87% sur les datacenters et de 49% dans la sécurité, mais aussi de 55% dans les solutions réseaux (qui pèsent toujours une part essentielle de son CA à 3,86 Md$ et où il compte 98 clients dans le SDN) et de 80% dans le domaine de la communication (1,2 Md$) où il est notamment partenaire de Microsoft Skype for business. Sur 2015, le groupe se voit sur les rails pour atteindre les 8 Md$.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité