Discover 2022 : Barracuda dévoile sa stratégie de croissance

Hatem Naguib, le CEO de Barracuda a lancé l'événement Discover 2022 en présentant l'entreprise et ses objectifs pour l'année. (Crédit Photo : CT)

Hatem Naguib, le CEO de Barracuda a lancé l'événement Discover 2022 en présentant l'entreprise et ses objectifs pour l'année. (Crédit Photo : CT)

À l'occasion de son événement Discover 2022, Barracuda présentait les contours de sa stratégie. Recrutements de partenaires, expansion de l'activité MSP, actualisation des plateformes CloudGen Wan et Cloud Application Protection. Retour sur les annonces faites par Hatem Naguib, le CEO du fournisseur.

L'événement Discover 2022 de Barracuda regroupait à Athènes 240 MSP et partenaires européens pour le premier événement physique organisé par la société depuis le début du covid. À cette occasion, Hatem Naguib, le CEO du fournisseur de solutions et d'équipements de cybersécurité, a dévoilé les grandes lignes de la stratégie de la société pour les mois et années à venir. Au programme, développement des relations avec les MSP, recrutement de nouveaux partenaires et mises à jour des plateformes CloudGen Wan et Cloud Application Protection.

Barracuda compte doubler le nombre de ses partenariats en France

Rapidement après le début de son intervention en conférence plénière, le CEO de Barracuda a affiché sa volonté de porter le chiffre d'affaires de l'entreprise a un milliard de dollars d'ici 2025, contre 541 M$ en 2021. Pour cela le fabricant mise principalement sur son programme partenaires qui rassemble actuellement 30 000 membres à travers le monde. Ces derniers sont classées en trois catégories, « premier », « prefered », et « authorized ». Des statuts classiquement attribués en fonction de la valeur des ventes annuelles de produits Barracuda et du nombre d'employés certifiés.

En France, le réseau de ventes indirectes du fournisseur est encore peu développé puisqu'ils ne compte qu'une centaine de partenaires actifs. La société souhaite multiplier ce nombre par deux d'ici à 2025, afin, elle l'espère, de faire croitre son chiffre d'affaires dans les mêmes proportions. En effet, 100% des revenus de la société proviennent des ventes indirectes. Or, le manque de partenaires actifs en France place le pays derrière ses voisins européens en termes de résultats financiers. Une réalité que la société compte bien changer.

Objectif : recruter 50 MSP en France en 2022

S'agissant spécifiquement des MSP, Barracuda souhaite étendre son réseau dans l'Hexagone et à l'international. Le programme que la société dédie à ces partenaires a vu le jour il y a 5 ans et pourtant, il ne compte actuellement qu'un seul membre en France, contre 5 000 à travers le monde - dont 2 500 rien qu'au Royaume-Uni. « Nous allons nous concentrer sur la France en 2022, car ce marché représente une grosse opportunité pour Barracuda. Nous souhaitons recruter une cinquantaine d'MSP d'ici la fin de l'année », explique Jason Howells, vice-président de Barracuda pour la catégorie MSP.

Selon lui, les services managés « sont le futur », ainsi qu'un moyen de pallier le manque de personnes formées à la cybersécurité. « Beaucoup de clients ont aujourd'hui recours aux MSP car ils ne connaissent rien à la sécurité informatique. Ils ont besoin que quelqu'un gère cela pour eux », déclare-t-il. Par ailleurs, il explique que le Covid a fortement participé à la croissance des MSP, puisqu'entre les entreprises qui ont dû entamer leur digitalisation sans savoir comment se protéger et les cyberattaques qui ont explosé, « les MSP ont vu leur activité croître comme jamais auparavant », termine-t-il. En l'espace d'un an, entre 2021 et 2022, la part des MSP dans le chiffre d'affaires de l'entreprise a augmenté de 23% à 120 M$. L'objectif affiché est d'au minimum doubler ce résultat en 2022.

Mises à jour des plateformes Cloud Application Protection et CloudGen Wan

Côté produit, Barracuda renforce Cloud Application Protection, sa plateforme de protection des applications Web et des API (WAAP) ainsi que des bots. Elle assure désormais une vérification continue de la sécurité des applications web, y compris la protection contre la prise de contrôle des comptes. Barracuda s'appuie sur du machine learning pour identifier les connexions à risque et exécuter des actions préconfigurées pour protéger les comptes. La solution Waf-as-Service de Barracuda inclut désormais des capacités de contrôle et de visualisation, facilite la gestion de la configuration et s'intègre de manière transparente avec les outils d'automatisation. La plateforme a également été musclée par l'intégration technologique avec Venafi Trust Protection Platform afin d'automatiser la gestion de la sécurité des certificats TLS pour éviter les pannes et faciliter l'utilisation des pares-feux d'applications web.

Enfin, Barracuda muscle sa plateforme SASE, CloudGen Wan, via les fonctionnalités Secure SD-WAN, firewall-as-a-service, Zero Trust Network Access et Secure Web Gateway. Le fournisseur intègre également une connectivité sécurisée aux appareils IoT industriels. L'extension comprend de nouvelles capacités pour les modèles de déploiement hybrides et les environnements IIoT. En outre, les dernières intégrations technologiques assurent un transfert de données sécurisé, une orchestration, une gestion des actifs et une détection des anomalies. Enfin, CloudGen WAN propose désormais des applications virtuelles Secure Connector (issues du rachat de Skout), et des équipements pour sites. Ces évolutions offrent notamment une connectivité à l'internet des objets hautement évolutive, ainsi qu'une sécurité basée sur le cloud.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité