Douze ans de prison pour avoir vendu pour 100 M$ de logiciels piratés

L'opérateur du site web crack99.com depuis lequel ont été vendus pour 100 millions de dollars de logiciels piratés à des clients du monde entier a été condamné à purger une peine de 12 ans de prison dans une prison fédérale américaine. Li Xiang, un chinois de 36 ans, avait été arrêté en juin 2011 par des agents américains. Il a avait été attiré par la ruse à une rencontre sur l'île de Saipan où il croyait être venu pour livrer 20 Go de données aux représentants de sociétés américaines. Mais bien que située au milieu de l'océan, Saipan est une île de l'archipel des îles Mariannes qui sont placées sous juridiction américaine comme l'est Porto Rico.

Des applications très spécialisées loin des classiques du piratage

Le site de Li Xiang s'était spécialisé dans la fourniture de copies de logiciels industriels dont les fichiers de contrôle d'accès ou de licence ont été supprimés ou contournés. La liste des noms des logiciels revendus par crack99.com n'a pas été détaillée dans les attendus du jugement. On sait néanmoins qu'il s'agit d'applications liées à la conception et la simulation aérospatiale, la défense, l'électronique, l'ingénierie, la simulation de dispositifs explosifs... Des applications bien plus spécifiques et plus chères que des classiques du piratage comme Windows et Photoshop.

140 K$ en moyenne par transaction

Les 100 M$ de revenus amassés par le site ont été réalisé à travers 700 transactions effectuées avec 400 clients, soit une moyenne de 140 000 $ par vente. Certains des clients du site étaient basés dans des pays sous embargo commercial des Etats-Unis. D'autres étaient des agents de gouvernements étrangers quand ils n'étaient pas tout simplement des entreprises sous contrat avec le gouvernement américain et disposant d'accès à des données sensibles. Or, l'utilisation de logiciels piratés dans des projets classifiés peut être particulièrement problématique puisqu'un backdoor peut y avoir été introduit au moment de les craquer.

Selon les douanes américaines, cette affaire est l'un des cas les plus importants de trafic de logiciels jamais découvert et démantelé.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité