EasyVista est en ordre de marche pour accélérer en France et à l'international

« Nous nous focalisons à 100% sur les besoins des directions informatiques avec un panel de solutions vis-à-vis de leurs clients internes », explique Patrice Barbedette, PDG d'EasyVista. (Crédit : EasyVista)

« Nous nous focalisons à 100% sur les besoins des directions informatiques avec un panel de solutions vis-à-vis de leurs clients internes », explique Patrice Barbedette, PDG d'EasyVista. (Crédit : EasyVista)

Centré sur la gestion des services informatiques, EasyVista élargit son périmètre vers la gestion des opérations IT à travers des acquisitions. La dernière en date, Itexis, porte sur la surveillance de l'expérience utilisateur. Pour piloter l'accélération de sa croissance, en France et à l'international, l'éditeur français vient de confirmer Patrice Barbedette au poste de PDG et de renforcer son équipe de direction.

« Servir au premier chef les directions informatiques, c'est le positionnement qu'EasyVista a toujours eu dans son ADN », souligne Patrice Barbedette, nouveau PDG de l'éditeur français, spécialiste des logiciels de gestion des services IT. Les co-fondateurs de la société, Sylvain Gauthier et Jamal Labed, viennent de lui passer le témoin - après un semestre de transition managériale - pour qu'il conduise le plan stratégique des actionnaires visant à doubler le chiffre d'affaires en le portant à 100 M€ d'ici 2025. Il y a un an et demi, EasyVista s'est retirée de la bourse pour passer en financement privé avec Eurazeo, son principal actionnaire, et Cathay Capital afin d'accélérer la croissance tant organique qu'externe. Pour l'éditeur français, c'est une nouvelle phase de son développement qui s'ouvre. Le challenge est particulièrement intéressant pour Patrice Barbedette, fondateur de Jobpartners en 2011, qui revient ainsi à l'entrepreunariat après s'être investi 10 ans sur l'activité logiciels RH d'Oracle, en dernier lieu à la tête des ventes pour l'Europe de l'ouest.

La croissance externe d'EasyVista s'est illustrée l'an dernier par l'acquisition de deux sociétés, Goverlan et Coservit. La première, basée aux Etats-Unis, lui a apporté sa technologie d'auto-assistance (self-heal) permettant d'automatiser la résolution des problèmes rencontrés par les utilisateurs de postes informatiques. La deuxième, installée à Grenoble, a conçu la solution SaaS ServiceNav pour surveiller l'activité des réseaux, du cloud et des applications et analyser en temps réel la disponibilité et la performance des services IT. Ce faisant, EasyVista élargit le périmètre de son logiciel d'ITSM vers l'ITOM, la gestion des opérations informatiques.


Rachat d'Itexis sur la supervision de l'expérience utilisateur

Cet axe ITOM se prolonge justement avec un 3ème rachat qui vient d'être annoncé, celui d'Itexis, un spécialiste du « digital experience monitoring », c'est-à-dire de la supervision de l'expérience utilisateur. « L'objectif, c'est vraiment d'aider l'IT à mieux comprendre comment ses utilisateurs exploitent les outils informatiques et le ressenti qu'ils ont sur ces outils en termes de performances, d'efficacité », explique Patrice Barbedette. Itexis ajoute plus de 200 clients supplémentaires à la base installée internationale d'EasyVista. « Nous apportons aux directions informatiques, aux patrons des infrastructures, des applications, des outils pour gérer au mieux leurs grands projets, leurs utilisateurs, les incidents, les infrastructures et donc, offrir la meilleure qualité de service possible et anticiper au maximum les éventuels problèmes », résume le nouveau PDG. « Nous allons de plus en plus vers une maintenance prédictive dans les DSI qui consiste à anticiper les problèmes pour que tout soit extrêmement transparent et confortable pour l'utilisateur final ».

Une direction renouvelée

Pour porter sa stratégie d'innovation, EasyVista vient de nommer un nouveau CTO, Michael Cohen, responsable de l'ingénierie. Il était précédemment CTO d'Egencia, de Trace One et d'autres groupes internationaux. « Nous travaillons avec Michael Cohen sur la construction de la roadmap produit pour faire grandir notre solution et élargir son périmètre avec toujours une exclusivité dans l'approche, celle des directions informatiques qui, ensuite, peuvent servir leurs clients internes des RH, des services généraux, etc. ». L'équipe de direction voit également nommée Pauline Caillard au poste de directrice financière (auparavant directrice financière de L'Oréal et CP Finance chez Criteo), tandis qu'Emmanuel Bagaglia devient responsable de l'expérience client (chief customer experience officer) et Nancy Louisnord, directrice marketing.

EasyVista s'est donc mise en ordre de marche pour accélérer sa croissance en France et à l'international. L'éditeur compte aujourd'hui 3 200 clients dans le monde, entreprises et organisations, et il réalise 45% de son chiffre d'affaires à l'international. A eux seuls, les Etats-Unis pèsent 30% de ce chiffre d'affaires. « Notre croissance va s'opérer dans tous les pays », nous a précisé Patrice Barbedette. Mais c'est aux Etats-Unis qu'elle est en ce moment la plus rapide. « Ils restent un axe de développement fort », confirme le PDG.

Après avoir présidé aux destinées d'EasyVista pendant 34 ans, les co-fondateurs Sylvain Gauthier et Jamal Labed sont maintenant impliqués au conseil d'administration 
en tant qu'administrateurs, ils continuent d'interagir régulièrement avec le management de la société.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité