EasyVista rachète Coservit et sa plateforme ServiceNav

Sylvain Gauthier, PDG et cofondateur d'EasyVista : « C'est une offre innovante que nous sommes aujourd'hui en mesure de proposer à nos clients, car elle combine des solutions de Service Management, de monitoring, de remote control et de Self-Help […].»

Sylvain Gauthier, PDG et cofondateur d'EasyVista : « C'est une offre innovante que nous sommes aujourd'hui en mesure de proposer à nos clients, car elle combine des solutions de Service Management, de monitoring, de remote control et de Self-Help […].»

Après Goverlan en juillet, l'éditeur EasyVista rachète son homologue Coservit pour élargir son offre de gestion de services IT. La technologie de sa nouvelle acquisition offre des capacités de supervision prédictive ainsi que d'analyse en temps-réel de la disponibilité et de la performance des services IT.

Lancé en février, le plan stratégique du français EasyVista doit faire passer ses revenus de 50 M€ l'an dernier à 100 M€ en 2025. Pour servir cet objectif, l'éditeur spécialisé en ITSM, ESM et self-help a finalisé le rachat son compatriote Coservit le 5 octobre. Soutenu par Eurazeo PME et Cathay Innovation, il a ainsi clôt sa seconde acquisition en moins de trois mois. La précédente datait du 21 juillet et ciblait l'américain Goverlan.

Créé en 2006, Coservit se définit comme un fournisseur de logiciels de monitoring et d'AIOps de dernière génération. La société propose notamment la solution ServiceNav, une plateforme SaaS de monitoring des réseaux, de l'infrastructure informatique, du cloud et des applications. Elle offre des capacités de supervision prédictive ainsi qu'une analyse en temps-réel de la disponibilité et de la performance des services IT. Coservit travaille avec une centaine de MSP et touche environ 5000 clients en indirect.

EasyVista passe du self-help au self-heal

Goverlan a développé, de son côté, une technologie de support à distance et des solutions d'automatisation des processus. Son rachat permet à EasyVista de capter 1 600 clients supplémentaires et une nouvelle technologie d'auto-assistance (Self-Heal), qui va bien au-delà du simple Self-Service. Le Self-Heal offre, en effet, une automatisation de la résolution des problèmes utilisateurs, avec le minimum d'intervention de leurs équipes de support.

« C'est une offre innovante que nous sommes aujourd'hui en mesure de proposer à nos clients, car elle combine des solutions de Service Management, de monitoring, de remote control et de Self-Help, couvrant ainsi l'intégralité du cycle de vie d'un service numérique », a déclaré Sylvain Gauthier, PDG et cofondateur d'EasyVista.

Une nouvelle identité visuelle bientôt lancée

Pour accompagner son expansion, EasyVista mène aussi de de nombreuses initiatives au niveau institutionnel. Il s'agit, par exemple, d'investissements en R&D et de la mise en place d'une politique de recrutement destinée à attirer les meilleurs talents. L'éditeur prépare également le lancement d'une nouvelle identité visuelle faisant évoluer l'image de la marque avec le nouveau positionnement et l'offre produits élargie.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité