EMC a discuté de fusion avec HP

Joe Tucci, CEO et président du conseil d'administration d'EMC, doit quitter ses fonctions en février 2015. (crédit : D.R.)

Joe Tucci, CEO et président du conseil d'administration d'EMC, doit quitter ses fonctions en février 2015. (crédit : D.R.)

Sous la pression du fonds d'investissement Elliott Management et alors que le départ de son CEO Joe Tucci approche, EMC est entré depuis plusieurs mois en discussions avec plusieurs poids lourds informatiques dont HP, en vue d'une fusion. Le rapprochement entre EMC et HP aurait donné naissance à un mastodonte pesant près de 130 milliards de dollars.

Est-ce la fusion informatique de ce début de siècle qui s'est profilée à l'horizon ? Selon le Wall Street Journal, tenant ses informations « de sources proches du dossier », le géant du stockage EMC aurait entamé il y a plusieurs mois des discussions avec HP en vue d'une fusion. Des discussions qui auraient achoppé - sur les termes financiers et la peur d'un rejet des actionnaires des deux groupes - sachant qu'il n'est pas du tout certain qu'elles reprennent. Le rapprochement entre EMC et HP donnerait naissance à un mastodonte IT dont la valorisation cumulée friserait les 130 milliards de dollars. Reste qu'une telle fusion ne va pas sans poser quelques interrogations, en particulier en termes de recoupement d'offres, les produits HP 3PAR entrant en concurrence frontale avec les gammes VNX et VMAX d'EMC.

Toujours selon le Wall Street Journal, EMC aurait également mené des pourparlers avec d'autres poids lourds dont Oracle ou encore Dell sans que l'on sache s'ils ont eu lieu avant ou après la sortie de la bourse de ce dernier en fin d'année dernière. Il aurait cette fois été question de fusion ou de rachats d'actifs.

Ces rumeurs de fusion entre EMC et d'autres acteurs IT interviennent au moment où le géant du stockage est confronté à la pression du fonds Elliott Management, pesant 25 milliards de dollars, qui tente de peser de tout son poids dans sa stratégie de développement. En juillet dernier, celui-ci avait ainsi pris une participation d'un milliard de dollars dans EMC dont il détient à ce jour 2% des actions, ce qui en fait l'un des cinq principaux actionnaires du groupe selon les données de Standards&Poor's Capital IQ. C'est ce même fonds qui souhaitait également bouter VMware hors d'EMC. Ce dernier doit par ailleurs faire face à un changement de sa direction avec le départ annoncé en février prochain de Joe Tucci, CEO et président du conseil d'administration.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité