EMC dévoile sa baie de stockage X-Brick 100% flash

Jusqu'à 4 X-Brick peuvent être réunies dans un cluster XtremIO pour agréger les performances.

Jusqu'à 4 X-Brick peuvent être réunies dans un cluster XtremIO pour agréger les performances.

Après un peu de retard, EMC lance à son tour une baie de stockage 100% flash reposant sur les technologies issues de l'acquisition d'XtremIO en mai 2012.




Il y a 16 mois, EMC décidait de racheter la start-up XtremIO pour rattraper son retard dans le domaine des baies de stockage full flash. Alexandre Hermier, ingénieur avant-vente chez Isilon Systems France, une filiale d'EMC, nous a détaillé les entrailles de la X-Brick, la première baie issue de l'acquisition d'XtremIO. Comme les solutions lancées depuis deux ans par les purs players (Violin Memory, Pure Storage, Nimbus Data ou encore SolidFire...), ce système de stockage a été conçu pour apporter plus de performances aux entreprises utilisant des environnements hautement virtualisés, des postes VDI et des applications très gourmandes en I/O comme les bases de données. Au format rack 4U, chaque X-Brick est livré avec deux contrôleurs x86 multiprocesseurs et multicoeurs pour assurer haute disponibilité et performances. La partie stockage repose sur 25 SSD eMLC d'une capacité de 400 Go (fournis par Hitachi ou Intel), soit 10 To brutes par rack (7 To utiles en fait avec la redondance). Une version 20 To est également attendue l'année prochaine avec la certification de nouveaux SSD. Coté performances, EMC annonce 150 000 I/O par seconde et moins d'une milliseconde en latence. Et comme jusqu'à 4 X-Brick peuvent être réunis dans un cluster XtremIO, on peut monter à 600 000 I/O par seconde avec des liens Infiniband entre les baies de stockage, nous a indiqué Alexandre Hermier.

Si la baie X-Brick utilise un algorithme de déduplication des données pour optimiser la capacité de stockage en éliminant les blocs redondants, il ne s'agit pas d'une technologie issue d'Avamar mais bien d'un développement spécifique à XtremIO. Et pour améliorer l'efficacité de la plate-forme, un outil intégré à l'OS place dynamiquement les données avec des blocs de 4 ko sur les différents contrôleurs à l'aide du RDMA (remote direct memory access) propre à Infiniband. « Une empreinte unique permet de mieux répartir la charge en parallélisant le travail », nous a précisé l'ingénieur d'EMC. « La déduplication est faite à la volée au moment de la création des blocs de 4 ko sans grever les performances ». Par contre, EMC n'a pas intégré de mécanisme de compression comme chez Pure Storage, une opération qui peut avoir son utilité après la phase déduplication pour optimiser encore le stockage. Si le think provisionning est bien présent, la firme de Boston n'a pas intégré de snapshot mais une simple fonction déclenchement de copie de VM en lien avec l'hyperviseur VMware. La fonction snapshot externe est attendue courant 2014. Rappelons qu'elle est déjà présente chez Pure Storage.

Plus de performances pour réduire la surallocation de ressources

L'architecture d'XtremIO devrait rendre plus prévisibles les performances du stockage sur le réseau des entreprises, ce qui peut faciliter le travail des services informatiques, a indiqué à un de nos confrères d'IDG NS Mark Peters, analyste chez Enterprise Strategy Group. Ne sachant pas à quelle vitesse une application ou une VM reçoivent les données dont elle a besoin, il peut être plus difficile pour les entreprises ou les prestataires de services d'assurer un bon niveau de services. Bien souvent, elles accordent plus de capacité que nécessaire pour anticiper les besoins. Avec une baie de ce type -flash- elles sont mieux couvertes et ne sont pas obliger d'achetées plus de stockage, a assuré l'analyste.

En mettant l'accent sur la prévisibilité, EMC donne aux clients quelque chose de vraiment utile, mais façonne aussi l'utilisation des baies de stockage flash dans les entreprises, a ajouté M. Peters. « EMC définit les règles du jeu dans un domaine qui lui convient vraiment bien».

Un développement encore très long

Après les start-ups citées plus haut, les autres constructeurs traditionnels se sont également convertis aux baies full flash. NetApp bien sûr même si le CTO nous avait indiqué fin 2012 qu'il allait attendre l'arrivée des Phase-Change Memory. Dell avec une baie Compellent remaniée au prix très agressif. IBM également avec le rachat de Texas Memory System. Mais l'arrivée d'un poids lourd comme EMC change la donne sur le marché. Si les baies X-Brick sont officiellement lancées aujourd'hui, elles sont déjà testées par les clients depuis plusieurs mois. La SNCF, par exemple, les utilise pour accélérer les accès des postes  VDI. L'entreprise de transport public viendra d'ailleurs témoigner sur le sujet à l'occasion de l'EMC Forum, le 19 novembre au Carrousel du Louvre à Paris.

Comme pour Isilon Systems, EMC a pris son temps pour développer et  intégrer cette plate-forme XtremIO dans son environnement. C'est toujours plus long qu'un projet mené tambour battant par une start-up. Pure Storage est par exemple à sa troisième génération de baies flash si on compte les modèles de préséries testés chez les premiers clients.

Les baies X-Brick d'EMC sont issues du Projet X que le constructeur avait lancé en mai 2012 à l'occasion de son EMC Forum à Las Vegas. L'année dernière, la firme avait d'ailleurs montré sa plate-forme à quelques clients sur son EMC Forum à Paris. Enfin signalons, qu'une solution VCE exploite déjà l'architecture XtremIO pour répondre à certains besoins en VDI. Reste encore une inconnue à ce jour, le prix de la solution X-Brick : plus près de Dell ou plus près de Pure Storage...

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité