Eviden signe une solution de sauvegarde de confiance avec Atempo et Scality

C'est sur un serveur Bull Sequana d'Eviden (ex Atos) de la gamme SA que les solutions de back-up d'Atempo et de stockage objet de Scality sont embarquées. (crédit : Eviden)

C'est sur un serveur Bull Sequana d'Eviden (ex Atos) de la gamme SA que les solutions de back-up d'Atempo et de stockage objet de Scality sont embarquées. (crédit : Eviden)

Eviden lance la commercialisation d'un serveur BullSequana SA11a embarquant le logiciel de sauvegarde TINA 4.9 d'Atempo et l'offre de stockage objet Ring/Artesca de Scality. Une annonce bien accueillie par l'Agence du numérique de défense.

C'est bien connu, l'union fait la force. Aujourd'hui, c'est au tour d'Eviden (filiale d'Atos) de nouer un partenariat avec le français Atempo et le franco-américain Scality pour proposer une configuration de son serveur x86 BullSequana SA11a. Celle-ci, toujours basée sur des puces AMD Epyc 9004 (Genoa), va inclure le logiciel de sauvegarde, protection et restauration de données TINA 4.9 d'Atempo ainsi que le stockage objet Artesca de Scality. L'objectif est de proposer une solution de sauvegarde de données de confiance.

« Avec cette offre nous apportons une approche complète de trois sociétés qui se connaissent bien et qui ont renforcé leur travail et leur R&D en commun », nous a indiqué Jérôme Lecat, président et co-fondateur de Scality. A noter qu'Artesca repose sur une distribution Linux sécurisée (plus d'accès Root) qui réduit l'exposition aux vulnérabilités critiques et limite un large éventail d'attaques malveillantes potentielles. En fonction des besoins, les clients pourront cependant choisir de se tourner vers l'offre software defined storage RING de Scality.

Un gros travail de validation et de tests

Ce serveur BullSequana - tout comme les autres de la gamme SA d'ailleurs - est fabriqué par Eviden à Angers. Le fournisseur prend à sa charge aussi bien sa fabrication que sa commercialisation. « C'est une solution modulaire qui a nécessité beaucoup de travail de validation et de tests », explique Jérôme Lecat. « Cela fonctionne et c'est performant ».

Selon le dirigeant de Scality, les premiers retours clients sont positifs, mais on n'en saura pas plus sur les organismes concernés. Cette offre va être poussée en France mais également dans d'autres pays européens. Un secteur particulier est visé : celui des services de l'Etat, mais aussi les grands ministères ainsi que les collectivités pour qui « la souveraineté numérique est très importante » glisse Jérôme Lecat. Cette annonce a d'ailleurs été bien accueillie par un poids-lourd de ce secteur en France : « L'Agence du numérique de défense connaît bien le sérieux d'Eviden, Scality et Atempo et se félicite de voir ces fleurons français du numérique oeuvrer en partenariat pour offrir une solution complète et souveraine », s'est félicité Dominique Luzeaux, directeur de l'agence du numérique de Défense.

Sauvegarde : Eviden s'allie à Atempo et Scality pour créer une solution de confiance

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité