Excellent semestre d'Exclusive Networks qui relève ses objectifs annuels

Pierre Boccon-Liaudet, le DAF d’Exclusive Networks : « Exclusive Networks a atteint une taille telle que nous risquions de perdre le contact avec les fournisseurs émergeants. La division que nous avons créée sur la base d'Ignition Technology nous permet de continuer de leur apporter l'accompagnement dont ils ont besoin. » Crédit photo : E.N

Pierre Boccon-Liaudet, le DAF d’Exclusive Networks : « Exclusive Networks a atteint une taille telle que nous risquions de perdre le contact avec les fournisseurs émergeants. La division que nous avons créée sur la base d'Ignition Technology nous permet de continuer de leur apporter l'accompagnement dont ils ont besoin. » Crédit photo : E.N

Exclusive Networks affiche 1,47 Md€ de chiffre d'affaires pour son premier semestre 2022, soit une croissance de plus de 30% qui concerne également ses bénéfices. Le VAD français pourrait passer le cap des 4 Md€ de revenus sur l'ensemble de l'année.

Exclusive Networks profite à plein de sa présence sur un marché de la cybersécurité qui résiste aux vents contraires que font souffler la situation géopolitique et économique mondiale. Le 14 septembre, le groupe de distribution français a publié le bilan de son premier semestre 2022 qui fait apparaître une forte hausse de son activité et de ses bénéfices. Sur six mois, le VAD a engrangé un chiffre d'affaires de 1,47 Md€, supérieur de 33,3% à celui du premier semestre 2021. Sa profitabilité a progressé à un rythme encore plus rapide, soit +39,3% à 66,5 M€ pour l'EBITA et + 49% à 47,4 M€ pour le résultat net ajusté. « La dynamique de marché est restée bien orientée et nous continuons d'observer des tendances positives compte tenu de l'importance capitale pour les entreprises et les entités publiques [...] d'avoir une infrastructure de cybersécurité adéquate », commente Jesper Trolle, le CEO d'Exclusive Networks.

Seulement 14% de la croissance issue des acquisitions

Certes, le VAD a profité de l'apport des activités de ses homologues britannique Ignition Technology et sud-africain Networks Unlimited, respectivement rachetés en juillet et décembre 2021. Mais, il ne leur doit que 14% de sa croissance pour le compte du premier semestre 2022. Le plus gros (72%) de la progression de ses facturations provient de ses activités avec des fournisseurs existants dans les territoires où des accords de revente étaient déjà en place avec eux. Le solde est issu de l'expansion des fournisseurs avec qui travaillent le VAD, soit par des extensions territoriales d'accords préexistants (+5%), soit par des signatures de contrats avec des fournisseurs qui n'étaient nulle part dans le monde au catalogue d'Exclusive Networks (+9%). A titre d'exemple, le partenariat qui liait déjà le VAD à l'éditeur Tenable (analyse des vulnérabilités) en France, Europe Centrale et de l'Est ainsi qu'en Afrique a été étendu au Royaume-Uni et l'Irlande, à l'Allemagne, aux pays nordiques, au Bénélux, à la péninsule ibérique et l'Italie il y a quelques jours.

EMEA et Amériques en forte hausse, l'Asie-Pacifique à la traîne

Pour l'heure, l'EMEA reste de loin la principale zone d'activité du VAD de Boulogne Billancourt (92). Fort d'une hausse de revenus dans toutes ses filiales de la région, il y a réalisé 1,53 Md€ (+35,1%) de chiffre d'affaires brut et 69,7 M€ d'EBITA entre janvier et juin derniers. En comparaison, ses revenus bruts ont atteint 200 M€ (+39% à taux de change constant) sur le continent américain et 219,3 M€ en Asie-Pacifique. Dans cette dernière partie du monde, la croissance semestrielle des ventes du grossiste ne s'est élevée qu'à 6,2% à taux de change constant. « Des blocages liés au COVID persistent encore dans cette région. Néanmoins, nous y avons enregistré une accélération de notre croissance entre le premier et le second trimestre de cette année », explique Pierre Boccon-Liaudet, le DAF d'Exclusive Networks.

4,2 Md€ de revenus et plus de 392 M€ de marge nette annuels attendus

Pour la suite de son exercice 2022, Exclusive Networks indique que « compte tenu de la performance soutenue du premier semestre 2022 qui se prolonge au second semestre de l'année, l'équipe de direction d'Exclusive Networks a décidé de revoir à la hausse ses perspectives pour l'exercice 2022. » Désormais, ce ne sont plus 3,8 Md€ de chiffre d'affaires brut annuels que le VAD anticipe mais 4,2 Md€. Si l'objectif était atteint, il correspondrait à une hausse de revenus annuelle de 27% par rapport à 2021. La marge nette, elle, devrait se situer entre 392 M€ et 400 M€, alors que les précédentes estimations d'Exclusive Network portaient sur une fourchette de 362 M€ à 368 M€.

Reste désormais à savoir si le second semestre de l'année verra aussi le grossiste réaliser de nouvelles opérations de croissance externe. Lui qui est sur une moyenne de deux rachats par an n'en a pas encore effectués en 2022. Pierre Boccon-Liaudet confirme en tous cas que l'équipe du groupe chargée des fusions et des acquisitions travaille sur de nouveaux projets.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité