Exercice historique pour LDLC

 Le Groupe LDLC a pris à bail, en état futur d’achèvement, un entrepôt d’environ 28 000 m2 visant à remplacer sa structure logistique existante de 21 000 m2 dans la région lyonnaise. Il devrait être opérationnel sur l’exercice 2022-2023. Illustration : Segro

Le Groupe LDLC a pris à bail, en état futur d’achèvement, un entrepôt d’environ 28 000 m2 visant à remplacer sa structure logistique existante de 21 000 m2 dans la région lyonnaise. Il devrait être opérationnel sur l’exercice 2022-2023. Illustration : Segro

Le distributeur de produits informatiques LDLC a dégagé près de 50% de croissance lors de son dernier exercice. Son résultat d'exploitation et son bénéfice net se sont littéralement envolés.

LDLC ne s'est pas contenté de tirer son épingle du jeu pendant la crise du Covid-19. Le distributeur de produits IT a battu des records de croissance. Pour le compte de son exercice 2020-2021 (clôture au 31 mars), le groupe lyonnais a en effet dégagé 724,1 M€ de chiffre d'affaires, soit une hausse de 46% sur un an. Certes, il a profité de la consolidation de l'activité de TOP Achat sur 12 mois. Mais la hausse de ses revenus à périmètre constant s'établit tout de même à 25,4%.

+850% de résultat d'exploitation

Tous les autres grands indicateurs comptables de l'entreprise affichent aussi des performances insolentes. En premier lieu, la marge brute qui s'est établie à 162,9 M€ (22,5% du CA) contre 67,8 M€ l'année précédente. Elle a, bien sûr, bénéficié de la hausse de l'activité mais aussi de l'amélioration des conditions d'achats, d'un moindre recours aux offres promotionnelles et d'un moindre poids relatif des boutiques. De son côté, le résultat d'exploitation s'est envolé de 850% à 62,7 M€, en partie grâce à un recul de 3,3 points à 12,1% des charges d'exploitation. Finalement le résultat net ressort en hausse de 408% à 42,2 M€.

Première source de revenus du groupe, son activité BtoC a progressé de 62,6% (+30% à périmètre constant) sur 12 mois à 526,2 M€. Le réseau de boutiques du distributeur, qui cible aussi le grand public, a enregistré de son côté 86,3 M€ de facturations (+25,8%). Nettement moins dynamique, la branche BtoC a dû se contenter de 14,6% de croissance pour un chiffre d'affaires de 185,9 M€. Lors de l'exercice écoulé, les deux activités réunies ont recruté 725 000 nouveaux clients, ce qui correspond au double de l'année précédente.

Nouveau pas dans l'européanisation 

S'agissant de l'exercice en cours, LDLC s'est fixé un objectif de revenus situé entre 750 et 800 M€, et un excédent brut d'exploitation supérieur à 70 M€. Les moins à venir seront aussi l'occasion pour le groupe de lancer une version en italien de son site, comme il en existe déjà une en espagnol. Une version en anglais est aussi en préparation pour la clientèle européenne qui ne parle pas l'une des langues dans laquelle le catalogue du groupe est accessible.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité