Feu vert au rachat de l'activité infogérance d'APX par Spie Communications

Le nouvel ensemble représente un chiffre d'affaires d'environ 110 M€ et une part de marché de près de 2% en France dans le secteur de l'infogérance de postes de travail et de serveurs.

Spie Communications a désormais toutes les chances de dépasser le chiffre d'affaires de 400 M€ qu'il s'est fixé d'ici à trois ans dans le cadre de son plan stratégique 2015. L'accord de rachat de l'activité infogérance d'APX signé le 19 juillet dernier vient en effet d'être validé par l'autorité de la concurrence. L'officialisation de ce feu vert devrait intervenir dans quelques jours et permettre une finalisation de la transaction ce 27 août. Les revenus cumulés des deux entités dans le domaine de l'infogérance de postes de travail et de serveurs représentent environ 110 M€ par an. « En 2011, l'infogérance au sens large [Ndlr : y compris dans le domaine de la voix] représentait un tiers du chiffre d'affaires de Spie Communication. En 2012, cette part va passer à 50% », se félicite Gilles Brazey, le directeur général de SPIE Communications. D'après ce dernier, qui se réfère au cabinet Pierre Audoin Consultants, la part du marché de l'infogérance de postes et de travail et de serveurs de Spie Communications en France atteint désormais 2%.

Des opportunités auprès des grands comptes privés et à l'international pour Spie

Cela reste encore peu mais Spie Communications ne propose ce type de prestations que depuis 2005, suite au rachat de la société Fast Informatique (environ 25 M€ de CA) puis de son homologue Certig (environ 7 M€ de CA) il y a un an et demi. Outre le fait qu'il fasse faire un bond important aux revenus de l'intégrateur, le rachat d'APX lui apporte également de nouvelles perspectives de débouchés commerciaux. En effet, bien que les activités d'infogérance de poste de travail et de serveurs des deux sociétés soient similaires, APX se distingue de son acquéreur par sa forte présence auprès des grands comptes privés. Une clientèle que va maintenant pouvoir attaquer Spie Communications, lui qui cible surtout les grands comptes publics. D'autre part, depuis qu'il a racheté les activités françaises de la SSII Getronics en décembre 2008, APX fait partie de la Getronics Workspace. Cette entité fédère des prestataires de services dans le monde entier. Elle fait appel à eux lorsqu'elle est sollicitée sur un projet par des clients présents dans plusieurs pays ou offre à ses membres un relais dans certains points du globe lorsqu'ils sont sollicités sur des projets internationaux. Une aubaine pour Spie Communication qui réalise la totalité de son activité dans l'hexagone.

Patrick Aumaistre, un ex-APX, prend la tête de l'infogérance chez Spie

Pour l'heure, le principal chantier auquel va devoir s'atteler Spie Communications va consister à rapprocher ses équipes (800 personnes dans l'infogérance) et celles d'APX (1030 personnes). Pour ce faire, la société va devoir notamment réfléchir à l'opportunité de regrouper ou non certaines de ses implantations et celles d'APX. Ce dernier est surtout présent en région parisienne et lyonnaise où il possède un nombre total de 4 centres de services. Spie Communications est doté d'un maillage du territoire plus serré avec 65 agences en France. Une chose est déjà sure en revanche, c'est Patrick Aumaistre, le dirigeant de l'activité infogérance d'APX, qui va prendre les rênes de l'activité infogérance de Spie Communications.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité