Février - Communication et marketing : OKI sort le grand jeu

e-mailing, spots vidéo, achats d'espaces publicitaires dans la presse spécialisée et channel , site web conçu pour l'occasion, opération de co-marketing avec les revendeurs... La vaste campagne de communication et de marketing que s'apprête à lancer OKI France signe la volonté du fabricant de dépasser ses parts de marché trop faibles et d'accroître sa notoriété.

A compter du premier avril, Oki Printing Solutions France compte faire beaucoup parler de lui. A cette date, la filiale française du fabricant de systèmes d'impression japonais va déployer une campagne de marketing et de communication d'envergure spécialement conçue pour l'Hexagone. « Elle va essentiellement s'adresser aux clients finaux, explique Carol Dufour, la responsable communication d'OKi France. Nous allons également communiquer auprès des revendeurs et nous les ferons surtout profiter des retombées commerciales de nos actions. » Les clients finaux en question, OKI les a divisés en huit catégories clés auprès desquelles il va communiquer de façon ciblée : Les PME et les PMI de tous secteurs, les professions médicales, les professions juridiques, le monde de l'éducation, les architectes du bâtiment, les professionnels des arts graphiques, les commerçant et le monde de l'hôtellerie/restauration.

Une stratégie « d'encerclement »

Selon les propres termes d'Oki, sa nouvelle campagne a été conçue comme une stratégie « d'encerclement. » On comprend mieux pourquoi vu le nombre de dispositifs différents imaginés par les équipes de la marque. La liste comprend notamment une action de marketing direct auprès des entreprises sous la forme d'-emailing destinés à véhiculer des spots vidéo de 32 secondes. Différents spots ont été crées pour permettre aux cibles de clients visées de mieux s'identifier au message véhiculé : expliquer de quelle façon OKI fait la différence et montrer la capacité de ses matériels à fournir des solutions d'impression pour différents besoins. Dans cette logique de verticalisation de son message, OKI a également prévu l'achat d'espaces publicitaires dans différents magazines de la presse spécialisé lus et des sites d'informations en ligne lus par les cibles de clients qu'il souhaite toucher. Cette volonté de ciblage très précis se traduira également par la présence de la marque dans des événements professionnels tels que le salon des micro-entreprises. Last but not least, OKI a créé un site web dédié à sa campagne de marketing et de communication où les clients trouveront, en autres, les spots vidéo qu'elle a créé, des livres blancs en téléchargement ou encore des outils démontrant les économies qu'ils peuvent réaliser en matière d'impression. Il sera même possible à une entreprise de faire parvenir au fabricant un fichier à imprimer pour que celui-ci lui retourne et montre ainsi la qualité de ses matériels. « La vocation de cette plate-forme web n'est pas de donner des spécification techniques sur nos produits. Pour cela, il y a le site traditionnel d'OKI », précise Fabrice Claes, le directeur marketing du fabricant en France.

Une croissance de près de 20% attendue en 2012

Le volet revendeur de la campagne communication et de marketing d'OKI sera plus léger. Le fabricant a prévu pour ses partnaires des outils de PLV qui reprendront les éléments de sa campagne ainsi que l'achat d'espaces publicitaires de la presse channel. Mais il sera aussi possible de monter des opérations spéciales plus personnalisées avec certains d'entre eux. « Si un revendeur en région, légitime sur le marché du bâtiment et qui travaille avec OKI veut monter une opération spéciale sur des équipements A3, nous pouvons créer une page web où apparaîtra son logo et une remise spéciale pour ses clients », détaille Fabrice Claes, à titre d'exemple. « Au-delà de ces opérations, tous les leads que nous allons générer à travers notre campagne de communication globale profiteront à notre réseau de distribution », ajoute le directeur marketing.

Cela faisait longtemps qu'OKI n'avait pas prévu de communiquer autant. En mettant les bouchées double (cette seule opération entraîne le doublement du budget marketing de la filiale française), il entend palier à un déficit de notoriété et accroître sa part de marché trop faible par rapport à ses ambitions. En France, l'entreprise évalue sa part de marché à 4% sur l'ensemble des produits d'impression tout en sachant qu'il est bien mieux positionné sur des segments comme l'impression matricielle et les A3 couleurs. Grâce, en partie, à cette campagne, OKI France espère réaliser une croissance de près de 20% lors de son exercice 2012.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité