Ficome / Feb : à peine mariés, déjà fâchés ; les avocats entrent en scène


De « graves erreurs commises »

Du côté d'André Vidal, la vision est à l'opposé. Il parle de « graves erreurs commises ». « J'ai fait les choses en responsabilité, j'assume mes responsabilités de Président d'Eben en mettant la Fédération en marche pour atteindre les objectifs fixés ». « On travaille et on rendra aux télécoms la place qu'ils n'auraient jamais du perdre ». André Vidal veut également reconquérir les adhérents perdus par la Ficome ces trois dernières années. Quant à son adversaire...« je lui laisse répandre ses allégations ».

Le climat à l'intérieur de la Ficome est depuis longtemps houleux. Depuis des années. L'élection de Silvano Trotta il y a trois ans semblait clore une période déjà très difficile. Mais, l'an passé il a été réélu avec une forte opposition. Et fin 2011, l'avenir de la Ficome semblait de l'intérieur très discuté. Comme pour une  entreprise en difficulté, il fallait trouver un partenaire.

Annoncé lors d'IT Partners

Le rapprochement avec la Feb, nous était annoncé lors d'IT Partners, début février,  par plusieurs administrateurs. Il était voté à plus de 98% au mois de mars dernier, une petite organisation en difficulté en rejoignait une plus solide. Le rapprochement faisait sens et frôlait l'unanimité. Aujourd'hui, les vieux démons semblent resurgir. André Vidal, toutefois, nous assure qu'il s'agit d'un « tout petit épisode ».

Nous verrons dans les semaines à venir si les deux affaires vont effectivement en justice. Les trois parties ont saisi leur avocat.

(Distributique.com a eu en ligne, cet après-midi 20 août , les deux principaux intéressés Silvano Trotta et André Vidal. C'est notre confrère Le Journal des Télécoms qui a le 1er évoqué ce double dossier)

(*) Cette commission comprend désormais : Frédéric Decard (Resophone Services) élu vice-président, Benoit Melato (Proxicom), Patrice Sebaoun ( Telasec) Jean-Michel Texier (Comutex) Eric Majou (TDO).

 

Ajouter un commentaire
45
Commentaires

Courau Bonjour à tous, Je connais plusieurs d'entre vous et trés bien Guy Tétu, Isabelle Fouchet et Sylvano Trotta pour avoir travaillé avec eux sur la refonte du dispositifs Qualif'Com qui servait de toile possible pour une redéfinition de la stratégie des installateurs. Suite à de trés graves problèmes de santé je n'ai pas suivi cette affaire que je découvre ce jour avec stupéfaction. Sans vouloir me positionner dans une affaire qui va sûrement se judiciariser je tiens à apporter un témoignage formel - et formalisable - sur l'engagement des permanents de la Ficome, sur leur compéten ces indéniables comme sur leur totale intégrité, si toutefois ces questions avaient été au centre de leur licenciement. Quant à une première analyse personnelle - mais je n'ai rien à démontrer - il est évident que l'absorption de la FICOME représentait un enjeu important, en particulier du fait de la propriété de son siège. Comment, le cas échéant par quelles manoeuvres, cet "héritage" des adhérents a pu passer à des teirs reste un mystère que j'espère la justice pourra éclaircir. Une des conséquences immédiates de cette situation va être la fermeture de QUALIF'COM, du moins je l'imagine. En étant aujourd'hui le seul acteur connu je vous remercie de me donner vos avis sur ce sujet en m'écrivant sur ja.courau@cpa-conseil.fr (tel 33 1 45 43 95 25). Cordialement Jacques Armand COURAU

Tolédano Je viens d'apprendre en ligne les péripéties de l'ex ficome. Je n'ai pas de mot assez dur face au licenciement des deux permanents. Comment peut on avancer des raisons économiques quand on sait que le président d'EBEN se rémunère alors que M TROTTA était bénévole. Charité bien ordonnée commence par soi même. Il me parait plus pertinent que le président cesse de se payer plutôt que de licencier ses collaborateurs. En un mot un scandale au plan humain et au plan de la gestion.

Jean-Philippe Déranlot Mr. Marc Ogier. Si vous souhaitez avoir une bonne connaissance des actions conduites par notre syndicat d'entrepreneurs du numérique, je vous invite à vous abonner à notre groupe Viadeo "CICF Informatique" http://www.viadeo.com/groups/?containerId=002x0s9n3oye0uh Confraternellement vôtre Jean-Philippe Déranlot, Secrétaire Général CICF Informatique

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité