Google accélère sur l'analytique cloud en croquant Looker

Franck Bien (CEO de Looker) à gauche et Thomas Kurian (CEO de Google Cloud) unissent leurs forces dans l'analytique cloud. (Crédit : D. R.)

Franck Bien (CEO de Looker) à gauche et Thomas Kurian (CEO de Google Cloud) unissent leurs forces dans l'analytique cloud. (Crédit : D. R.)

En mettant sur la table 2,6 milliards de dollars pour racheter la start-up californienne Looker, Google se dote d'une plateforme dotées de fonctions BI pour assurer la cohérence des définitions de données, proposer des visualisations riches et de l'analytique intégré.

C'est une acquisition de premier plan que Google vient de réaliser en s'emparant de la start-up Looker. Tout d'abord d'un point de vue financier : le montant versé, 2,6 milliards de dollars en numéraire, fait de cette acquisition la deuxième la plus importante effectuée par la firme de Mountain View après Nest (3,2 Md$) en 2014. Mais au-delà de ce montant, ce rapprochement - qui devrait être finalisé avant la fin d'année - va permettre à Google de faire un grand pas dans la BI cloud en complétant son offre service analytique temps réel de grands volumes de données, Big Query lancé en 2012.

« Looker étend notre offre analytique métier avec deux fonctionnalités importantes : premièrement, la possibilité de définir des métriques business de manière cohérente sur l'ensemble des sources de données. Cela permet à quiconque de consulter facilement des données tout en conservant des définitions cohérentes dans ses calculs, garantissant ainsi aux équipes des résultats précis. Deuxièmement, Looker fournit également aux utilisateurs une plateforme analytique puissante qui fournit des applications BI et des solutions spécifiques à des cas d'utilisation, telles que Sales Analytics, ainsi qu'un produit d'analyse flexible intégré permettant de collaborer aux décisions de l'entreprise », indique Google.

350 clients communs entre Looker et Google

Looker a orienté son activité autour de trois piliers. A savoir la business intelligence (modélisation de données en environnement hybride et multicloud, rapports et tableaux de bords enrichis ainsi que gouvernance et indicateurs unifiés). Egalement applications de données (solutions verticales pré-configurées et sectorielles pour les ventes, les ressources humaines...) ainsi que l'analytique embarqué (datavisualisation directement implémentée dans des applications d'entreprise ou bien adossée à des offres d'éditeurs tiers).

Localisé à Santa Cruz (Californie) et fondé en 2011, Looker a levé depuis sa création près de 281 millions de dollars dont 103 millions de dollars lors d'un tour de table (Series E) mené par PremjInvest. Elle compte dans le monde plus de 1 700 clients dont Amazon, Cisco, Docker, ESPN ou encore Sony. Déjà partenaire de Google, Looker à avec ce dernier plus de 350 clients en commun (Buzzfeed, King, Yahoo...), avec déjà en vue des synergies bien réelles entre leurs deux environnements décisionnels : « En combinant notre entrepôt de données BigQuery avec les outils étendus de BI et de visualisation de Looker, nous disposons des informations plus rapides et plus exploitables sur les données qui contribueront à faire progresser notre activité et à mieux servir nos clients », a expliqué Heather Brunner, présidente du conseil d'administration et CEO de WP Engine.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité