GPU Nvidia Maxwell : performances et autonomie en hausse pour les PC portables

En haut de gamme, le G750 d'Asustek adopte la puce graphique Nvidia GTX 880M sur base Kepler.

En haut de gamme, le G750 d'Asustek adopte la puce graphique Nvidia GTX 880M sur base Kepler.

Les dernières puces GeForce GTX 860M, 870M et 880M de Nvidia sont compatibles avec la vidéo 4K. Plus économes en énergie, elles permettent aussi de jouer un peu plus longtemps.

Les derniers processeurs graphiques mobiles GeForce GTX montrés hier par Nvidia transforment les PC portables en console de jeu. Les puces sont par ailleurs très économes en énergie : la batterie consomme deux fois moins pour un temps de jeu équivalent. Selon Nvidia, les GPU GeForce GTX 860M, 850M, 840M et 830M sont jusqu'à 60 % plus rapides que ses processeurs graphiques sortis il y a un an. Construits autour de l'architecture Maxwell, ils pourront équiper des ordinateurs portables de moins de 22 millimètres d'épaisseur. Nvidia a également livré des processeurs graphiques haut de gamme GTX 870M et 880M basés sur l'architecture Kepler.

Ces modèles overclockés sont destinés à équiper des ordinateurs portables plus volumineux, prisés par les passionnés de gaming. « Nvidia a préféré utiliser la conception Maxwell pour les GPU bas de gamme, parce que ces processeurs représentent des volumes plus importants », a déclaré Kaustubh Sanghani, directeur général de l'unité PC portables chez Nvidia. L'entreprise a déjà expédié des GPU desktop basés sur Maxwell. Ces processeurs graphiques équiperont des machines de jeux desktop tournant sous Linux, les Steam Machine, attendues plus tard cette année.

Des puces attendues dans de nombreux modèles

Aujourd'hui, la plupart des ordinateurs portables sont équipés de processeurs graphiques intégrés, suffisamment puissants pour du jeu occasionnel. « Les GPU mobiles GTX de Nvidia seront intégrées sur la carte mère. Elles permettront aux possesseurs de PC portables de faire tourner la plupart des derniers titres de jeux, très gourmands en ressources graphiques et avec beaucoup d'effets spéciaux », a affirmé Kaustubh Sanghani. Pour l'instant on ne sait pas à quel moment Nvidia compte livrer ces puces graphiques aux fabricants de PC. Mais on sait que la puce GTX 880M, la plus rapide, équipera un portable GT70 de MSI, un portable Alienware 17 de Dell et un portable G750 d'Asustek, tous avec des écrans de 17,3 pouces. La puce GTX 870M devrait équiper le portable Blade de Razer, tandis que la GPU 860M basée sur Maxwell devrait équiper les PC portables Y50 de Lenovo et P34 de Gigabyte. On ne connaît pas encore le prix de ces configurations. Le fabricant de PC pour gamers Falcon Northwest a fait savoir qu'il proposera des portables intégrant les puces GTX 800M. Le CEO Kelt Reeves dit qu'il n'a pas encore testé ces GPU, mais qu'il en attend beaucoup. « Nous allons faire évoluer notre gamme de portables de la série 700 vers la série 800, sans changements de prix significatifs. Si l'on se base sur l'énorme performance par watt apportée par les premières cartes desktop basées sur Maxwell, ces GPU mobiles devraient nous surprendre », a déclaré le CEO de Falcon Northwest.

Diffuser des jeux en WiFi vers une TV

« Avec la 850M et la 860M, on pourra faire tourner des jeux comme Assassin Creed IV, Black Flag et Arkham Origins en 1080p. Les versions 870M et 880M permettront de choisir un taux de trame par seconde plus élevé », a précisé Nvidia. Les puces 860M, 870M et 880M sont capables de rendre les graphiques à la résolution 4K, soit en 3840 x 2160 pixels, mais aucun ordinateur portable du marché n'est encore équipé d'écrans 4K. « Nvidia a établi qu'en faisant tourner le jeu Borderlands 2 pendant 2 heures et 11 minutes sur un ordinateur portable équipé d'une puce graphique 860M, avec des préférences d'affichage réglées en 30 images par seconde et une résolution d'écran de 1080p, on consommait près de deux fois moins d'énergie qu'auparavant », a déclaré le directeur général de l'unité PC portables. Cette efficacité énergétique est due en partie à la fonctionnalité Battery Boost, qui permet d'ajuster le travail du processeur en fonction des besoins du jeu. Battery Boost équilibre la performance et la consommation d'énergie après avoir évalué les caractéristiques de chaque jeu. Les ajustements sont appliqués dès le démarrage du jeu.



Comme sur la PS4, les ordinateurs portables équipés de ces puces graphiques pourront enregistrer le jeu grâce à une fonctionnalité appelée ShadowPlay. Le gameplay enregistré pourra être diffusé en direct ou téléchargé sur le site de jeu interactif Twitch.tv. Il sera également possible de diffuser les jeux en WiFi sur un réseau domestique vers la console de jeu portable Shield de Nvidia. Celle-ci est équipée d'un port HDMI et peut se connecter à un téléviseur HD. Comme l'a détaillé Nvidia, la puce 850M compte 640 noyaux. Elle est 60 % plus rapide que la version 750M précédente sortie l'an dernier à la même époque. La puce 860M compte 1152 coeurs. Elle est 40 % plus rapide que l'ancienne version 760M. La puce 870M basée sur Kepler compte 1344 coeurs. Elle est 30 % plus rapide que la version 770M. La puce Kepler 880M, la plus rapide, compte 1536 coeurs et elle est 15 % plus rapide que la version 780M. Les vitesses d'horloge peuvent être augmentées en fonction des besoins.

Le jeu vidéo pour relancer les ventes de PC

Ce dernier trimestre, Nvidia affiche une forte activité de son secteur graphique, tiré par les ventes de GPU desktop. Globalement, les ventes de processeurs graphiques GeForce GTX ont augmenté d'environ 50 % en un an. Cependant, les recettes provenant de la vente de GPU pour notebook sont en léger repli, ce qui semble indiquer que l'entreprise subit la baisse globale des livraisons d'ordinateurs portables. Néanmoins, Kaustubh Sanghani mise sur un retour de la croissance : la demande de machines PC de jeu augmente, tirée par la sortie de puces et l'arrivée de jeux prometteurs.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité