Grâce à ses derniers rachats, Quantum décline des solutions object storage et data management

Suite au rachat de la start-up Atavium, Quantum peut aujourd'hui proposer le moteur de catalogage ATFS à ses clients. (Crédit Quantum)

Suite au rachat de la start-up Atavium, Quantum peut aujourd'hui proposer le moteur de catalogage ATFS à ses clients. (Crédit Quantum)

Grâce à des rachats ciblés ces derniers mois, Quantum a réussi à reconstruire son portefeuille dans le monde du stockage avec des solutions objets et data management.

Afin d'étendre ses propositions dans le monde du stockage, Quantum étoffe son portefeuille des capacités de classement, gestion et protection des données non structurées, ce que le fournisseur considère comme le principal défi auquel les entreprises sont confrontées. Les données créées par les machines et terminaux connectés à Internet, tels que les caméras de surveillance et les voitures connectées viennent s'ajouter aux énormes flux générés par l'industrie du divertissement, ce qui a stimulé la demande pour les systèmes de stockage performants capable de traiter des fichiers de grande taille. Au cours des cinq prochaines années, Gartner prévoit que la quantité de données non structurées triplera.

Le fournisseur introduit tout d'abord ATFS (All-Terrain File System), une plate-forme de stockage en mode fichiers (NFS et SMB) avec classification automatique des données ingérées. Cette technologie ATFS est issue du rachat de la start-up Atavium en avril 2020 et se distingue par sa capacité à améliorer les recherches de contenu dans les fichiers, à l'aide de balises métadonnées de style objet. Les métadonnées en mode fichier traditionnel sont limitées au nom, au dossier, au propriétaire, au type, à la taille, aux données - une catégorisation de base qui n'aide guère à trouver du contenu. Le balisage de classification ATFS peut retrouver les fichiers recherchés plus rapidement et lier les fichiers de nouvelles manières, par exemple, des fichiers de tous types dans une entreprise connectée à un projet.

Des rachats judicieux pour Quantum Avec l'arrivée de StorNext 7, la dernière version de sa solution de stockage logicielle distribué, Quantum introduit plusieurs fonctionnalités attendues et notamment le moteur File System Pools pour automatiser le placement des données sur les ressources NVMe, SSD et disques durs pour mieux servir les charges de travail nécessitant haut débit et faible latence. StorNext peut s'exécuter en tant que machine virtuelle ou dans un container dans le cloud ou en local dans une appliance Quantum, qui peut également servir de système hyperconvergé et héberger d'autres VM. Enfin, Quantum étend sa gamme ActiveScale (stockage de classe objets pour StorNext et ATFS) avec un système de plus petite capacité avec seulement trois noeuds au départ.

Rappelons que la plate-forme objets ActiveScale est un reliquat de l'ambition avortée de Western Digital sur le marché des solutions de stockage avancées à destination des entreprises, à savoir HGST pour les disques durs de classe entreprise, Amplidata pour le stockage objet, Fusion IO pour l'accélération flash, SanDisk pour les JBOD et, plus récemment, Tegile pour les baies flash. Faute de succès, WD a fini par revendre toutes les briques qu'il avait patiemment assemblées avec le concours de Phil Bullinger (ancien d'EMC/Isilon) et Martin Fink (ancien de HP). ActiveScale a été revendu à Quantum en février 2020 et Tegile Systems à DDN en septembre 2019. Ces solutions seront disponibles via une licence d'abonnement logicielle basée sur la capacité.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité