HP prêt à se lancer sur le marché de l'impression 3D

Meg Whitman, CEO de HP

Meg Whitman, CEO de HP

Meg Whitman, la CEO de HP a indiqué que le constructeur avait corrigé deux des défauts majeurs qu'il attribue aux imprimantes 3D actuelles. L'entreprise devrait faire ses premières annonces technologiques dans ce domaine en juin prochain.

« Il y a beaucoup de buzz et de matraquage des communicants autour de l'impression 3D, mais les systèmes qui sont actuellement sur le marché ont deux grands défauts, a déclaré Meg Whitman, la CEO de HP lors d'une réunion d'actionnaires. L'un d'entre eux est que ces imprimantes sont extrêmement lentes. Les voir fonctionner revient à observer la fonte des glaces.»
L'autre problème posé par les imprimantes 3D, selon la dirigeante, est que la qualité de ce qu'elles produisent n'est pas aussi bonne qu'elle devrait l'être. « La surface des objets conçus n'est pas parfaite », estime-t-elle.

Or, HP aurait résolu ces deux problèmes et devrait faire en juin une annonce majeure autour des technologies d'impression 3D et de la façon dont il compte aborder ce marché en forte croissance. Cela ne signifie pas que lancera alors des produits. Mais cela implique qu'il montre ce qu'il a déjà conçu et vers quoi il veut tendre. Meg Whitman a déjà apporté une petite partie de la réponse en précisant que HP ciblera en premier lieu les entreprises. C'est sur segment de clients, pense-t-il, qu'il existe une demande pour des matériels permettant de concevoir des prototypes et des produits finis.

« Comment l'impression 3D peut-elle encore manquer à l'offre de HP ? »


La position que HP compte prendre sur le marché de l'impression 3D suscite depuis quelques temps déjà de nombreux questionnements. Ils s'expliquent par le fait que les imprimantes classiques représentent une part énorme de l'activité de l'entreprise dont certains craignent qu'elle rate le coche. Les informations distillées par Meg Whitman lors de la réunion d'actionnaires ont été données en réponse à une question de l'un d'entre eux. Résolument piquant, il demandait si HP voulait faire de la croissance et, si tel était le cas, comment la constructeur pouvait-il encore ne pas disposer d'imprimantes 3D à son catalogue.

Plusieurs fournisseurs ont pris pied sur le marché de l'impression 3D. C'est, par exemple, le cas de 3D Systems et de Stratasys. Bonne nouvelle pour eux, d'après IDC la cible de clients intéressés par l'impression tridimensionnelle va désormais au-delà des early adopters et de ceux qui en font un hobby. Le cabinet d'études s'attend à ce que le nombre d'imprimantes 3D vendues cette année dans le monde progresse de 67% comparé à 2013.

HP a également profité de sa réunion d'actionnaires pour aborder sur le marché de la mobilité. Pour mémoire, le constructeur vient de lancer sa première phablet en Inde mais s'interroge toujours sur la meilleure façon de percer sur le marché des smartphones. «Nous n'en sommes pas au stade de lancer une initiative allant dans ce sens, indique Meg Whitman. Ce que nous ne voulons pas, c'est nous engager sur un chemin qui se traduise par un milliard de dollars de pertes. »


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité