HP rapproche ses forces de ventes et ses partenaires

Avec Hewlett-Packard Enterprise, « finie la distinction entre ventes indirectes et directes », a expliqué Bruno Buffenoir, vice-président, DG des ventes de HPE France, sur Discover 2015 Londres. (crédit : D.R.)

Avec Hewlett-Packard Enterprise, « finie la distinction entre ventes indirectes et directes », a expliqué Bruno Buffenoir, vice-président, DG des ventes de HPE France, sur Discover 2015 Londres. (crédit : D.R.)

Sur Discover 2015 à Londres, Hewlett Packard Enterprise a réuni 13 000 visiteurs dont 11 000 clients, le reste étant composé de partenaires et d'analystes. Un salon de transition entre l'ancien HP et HPE et entre l'offre centrée sur les infrastructures convergées et la nouvelle autour du cloud hybride et de Synergy.


En direct de Londres - Comment les participants de la conférence Discover 2015 tenue par Hewlett Packard Enterprise à Londres, du 1er au 3 décembre ont-ils perçu la manifestation ? Elle était d'abord destinée à les rassurer en insistant sur la continuité entre l'ancien HP, féru d'infrastructures convergées, de « new style of IT » où l'on parlait déjà de cloud et le nouvel HPE qui se dévoile lors de ce Discover. Beaucoup de grandes envolées dans cette édition, avec la transformation numérique et le cloud hybride et, en l'absence de nouvelles annonces, un teasing sur l'infrastructure Synergy, qui sera disponible au deuxième trimestre 2016.

Cette nouvelle offre veut répondre aux interrogations d'entreprises qui se situent dans deux environnements différents, une informatique dite traditionnelle qui assure le fonctionnement actuel, dont HPE est l'un des principaux fournisseurs et une autre à venir, basée dans le cloud privé, managé, public ou tout simplement hybride, où HPE entend apporter ses solutions. Le constructeur va devoir mixer les deux, en ne parlant plus d'infrastructure convergée mais d'une seule infrastructure dite composable, donc à la demande, à partir d'un pool de ressources en calcul, stockage et puissance réseau. HPE propose d'ailleurs OneView Composer pour assembler toutes les ressources. Ce qui devrait permettre avec l'utilisation d'API unifiées et le recours à Devops de réduire les temps de développement.

Discover était une première étape

Cette nouvelle vision, dans la continuité de la précédente, insiste Gérald Karsenti, Pdg France, dessine la nouvelle identité de HPE. Il reste juste à la faire comprendre et Discover était une première étape. Gérald Karsenti et l'équipe de direction de HPE France accompagnaient 600 représentants d'entreprises française clientes et des business partners. On notera que dans la nouvelle organisation Bruno Buffenoir, désormais vice-président, est toujours directeur général en charge des ventes, mais aussi des partenaires. Ce qui répond, côté présentation commerciale à la nouvelle offre.

« Finie la distinction ancienne entre ventes indirectes et directes », lançait-il en conférence de presse, HPE va porter avec ses partenaires les projets chez les clients, avec une architecture composable, ce qui change totalement la manière d'intéresser les clients. Chacun ensuite apportera sa contribution, ce qui entraîne les partenaires intégrateurs à leur tour dans un autre métier, loin du « channel » traditionnel. Les équipes HP Europe avaient anticipé cette démarche en créant « cloud 28 » une organisation resserrée dans 28 pays européens regroupant 150 partenaires intégrateurs, le quart environ venant de France.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité