HPE en passe de supprimer 5 000 postes

Meg Whitman a enclenché le plan HPE Next qui commence à secouer son organisation. (crédit : D.R.)

Meg Whitman a enclenché le plan HPE Next qui commence à secouer son organisation. (crédit : D.R.)

D'après Bloomberg, HPE serait sur le point de supprimer 5 000 postes dans le monde, soit 10% de sa masse salariale. Une annonce qui intervient quelques jours après les départs des directeurs EMEA et Amériques du groupe.

L'initiative HPE Next annoncée par Meg Whitman, CEO d'HPE, commence à atteindre sa vitesse de croisière. Ce plan que doit « produire une organisation bâtie pour rivaliser et gagner sur le marché » semble déboucher par une vaste campagne de suppressions de postes. C'est en tout cas ce qu'indique Bloomberg, faisant état de 5 000 postes supprimés sur les 50 000 que compte le groupe dans le monde. « Les réductions sont attendues de débuter avant la fin de l'année », a indiqué une personne proche du dossier au quotidien économique.

Cette réduction de la masse salariale du groupe arrive quelques jours après que les directeurs de HPE EMEA et Amériques, respectivement Andy Isherwood et Jim Merrit, ont été évincés. Et aussi dans un contexte où le groupe commence à sortir la tête de l'eau en réalisant au 3e trimestre 2017 une hausse de 2,5% de son chiffre d'affaires à 8,2 milliards de dollars.

Contacté par la rédaction, HPE n'a pour l'instant fait aucun commentaire sur sur cette annonce et l'incidence éventuelle de ce plan de coupe sur les équipes françaises de la société.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité