IBM/Red Hat crée un app store pour environnements hybrides

Plusieurs partenaires sont présents sur la marketplace de Red Hat/IBM

Plusieurs partenaires sont présents sur la marketplace de Red Hat/IBM

Dans une démarche de déploiement et de gestion sans coutures, IBM et Red Hat ont inauguré un carrousel applicatif pour les environnements hybrides, cloud public, privé et sur site.

Un pas de plus a été franchi pour s'adapter à la tendance du cloud hybride. IBM et sa société Red Hat ont ouvert ce qu'ils appellent un guichet unique pour les clients qui cherchent à construire, déployer et gérer des applications hybrides sur site ou dans des environnements multicloud. « Dans la boutique Red Hat Marketplace, les entreprises peuvent trouver et acheter les outils et les services dont elles ont besoin pour créer des applications natives du cloud dans des environnements de clouds publics et privés, à partir d'un seul et même référentiel organisé », ont déclaré les dirigeants de Red Hat. Comme l'ont spécifié les dirigeants d'IBM et de Red Hat, la boutique de logiciels et de services pour l'entreprise est spécifiquement destinée aux utilisateurs d'informatique hybride dans le cloud.

« Jusque-là, les boutiques clouds proposaient des produits tiers exécutables dans un cloud public donné, mais les configurations utilisées pour un cloud ne pouvaient pas être transférées à un autre cloud », a écrit Craig Muzilla, vice-président senior Core Products & Cloud Services Business Group de Red Hat, dans un blog et lors d'une conférence téléphonique consacrée à l'annonce. « La boutique propose des offres certifiées pour Red Hat OpenShift et Kubernetes Operator Framework, exécutables dans n'importe quel cloud, sur site ou non », a déclaré Craig Muzilla.

Une cinquantaine de produits disponibles


Avec l'ouverture de cette boutique d'application, IBM réalise la promesse faite lors du rachat de Red Hat pour 34 milliards de dollars l'an dernier, assurant qu'il utiliserait le savoir-faire en matière de logiciels libres pour développer des projets clouds hybrides à plus grande échelle et créer un réseau de partenariats afin de simplifier leur mise en oeuvre. IBM/Red Hat Marketplace contribue à la création de cet écosystème en proposant plus de 50 produits commerciaux de partenaires dans 12 domaines différents, comme la sécurité, les bases de données, l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine.

Ces produits ont été développés par des éditeurs de logiciels indépendants comme Anchore, Cockroach Labs, CognitiveScale, Couchbase, Dynatrace, KubeMQ, MemSQL, MongoDB et StorageOS. « La nature hybride de la boutique Red Hat Marketplace permet à nos partenaires d'offrir plus facilement leurs applications et services à un plus grand nombre d'entreprises et de proposer différentes options de déploiement », a encore écrit le vice-président senior de Red Hat. « Grâce à cette boutique, les partenaires de Red Hat n'auront pas besoin de personnaliser leurs applications pour un cloud spécifique ou pour des charges de travail effectuées dans des datacenters : leurs applications basées sur Operator s'exécuteront partout où OpenShift peut être exécuté avec le soutien de Red Hat », a-t-il ajouté.

Une option premium pour la personnalisation


Un espace privé et géré par IBM appelé Red Hat Select sera destiné aux entreprises qui souhaitent créer des applications personnalisées avec des logiciels et des services pré-approuvés. « Il comprend les mêmes fonctionnalités que Red Hat Marketplace, mais offre la possibilité de personnaliser le site et les choix de logiciels », a précisé Craig Muzilla. L'option Select, qui coûte plus cher, permet également aux clients de suivre l'utilisation et les dépenses par département de tous les logiciels déployés dans les environnements hybrides. IBM a clairement fait part de sa volonté de s'impliquer dans le marché du cloud hybride et se dit prêt à lutter contre les acteurs dominants du marché du cloud tels que Google, AWS, Microsoft, VMware, ou d'autres challengers comme HP. « IBM et Red Hat ont l'opportunité unique de faire de Linux, des conteneurs et de Kubernetes le nouveau standard. Red Hat OpenShift pourrait devenir le choix par défaut pour le cloud hybride, de la même manière que Red Hat Enterprise Linux est le choix par défaut pour le système d'exploitation », avait déclaré, en avril, Arvind Krishna après sa nomination comme CEO d'IBM.

Au mois de juillet, lors de la communication des résultats financiers du second trimestre d'IBM, M. Krishna avait déclaré : « Le cloud hybride est le plus puissant vecteur de changement de notre industrie, mais il est loin d'être adopté par tous. Seuls 20 % des charges de travail ont été transférées vers le cloud. Les 80 % restants sont des charges de travail critiques beaucoup plus difficiles à migrer. Capturer ces charges de travail représente pour nous une énorme opportunité ».



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité