IDF13 : Intel veut s'inscrire dans l'ère mobile

Brian Krzanich a succédé à Paul Otellini à la tête d'Intel

Brian Krzanich a succédé à Paul Otellini à la tête d'Intel

Alors que le marché du PC est en plein marasme et que celui des smartphones et des tablettes continue à se développer, Intel ne peut plus se prévaloir de sa position dominante sur le marché du processeur.

Lors de l'Intel Developer Forum (IDF) qui se tiendra cette semaine (du 10 au 12 septembre 2013) à San Francisco, Intel tentera de prouver qu'il est capable de fabriquer des processeurs rapides et économes en énergie pour terminaux mobiles. Le fondeur annoncera notamment de nouvelles tablettes à base de processeurs Atom Bay Trail. Le fondeur doit en effet présenter ses puces Atom basse énergie, nom de code Bay Trail qui équiperont des tablettes d'entrée de gamme (prix estimé autour de 150 dollars HT).



La puce Atom Bay Trail repose sur l'architecture Silvermont 

La keynote du nouveau CEO d'Intel, Brian Krzanich, qui prononcera le discours d'ouverture de cet IDF le 10 septembre, est également très attendue. Celui-ci devrait donner les grandes lignes de la stratégie à long terme d'Intel alors que l'entreprise cherche à étendre son activité vers le marché mobile. C'est en mai dernier que Brian Krzanich a succédé à Paul Otellini. Le nouveau CEO a placé les puces mobiles en haut de ses priorités. Il a également créé un département qui sera chargé de cibler des secteurs émergents, dont celui des dispositifs portables. Le fabricant a déjà prévu de lancer son propre service de télévision basé sur un décodeur maison. Brian Krzanich devrait donc parler de ces dispositifs portables pendant sa keynote.

Percer sur le marché des terminaux mobiles 

L'IDF13 sera sans doute un peu perturbé par un autre événement très attendu, la conférence d'Apple, qui démarrera exactement une heure après le début de l'intervention de Brian Krzanich. L'an dernier, le lancement de l'iPhone 5 avait aussi eu lieu un 10 septembre, soit un jour avant l'édition 2012 de l'Intel Developer Forum, mais les discussions sur les smartphones et autres produits présentés par Apple s'étaient largement invitées dans l'enceinte de l'IDF pendant toute la durée du show. Selon les rumeurs qui se succèdent depuis de nombreuses semaines, Apple devrait annoncer les iPhone 5S et 5C et l'iPad 5.

Cette transition vers le marché mobile représente un enjeu et une évolution difficile pour Intel. On se souvient que le fondeur a démarré en 1971 avec une première puce 4004 destinée aux calculatrices. Aidé par Windows, le fondeur a depuis largement prospéré sur le marché des PC. Mais aujourd'hui, le fondeur doit rattraper ARM sur le marché des tablettes et des smartphones. Même si l'alliance Wintel reste très forte, pour gagner des parts sur le marché mobile, Intel s'est tourné vers le système d'exploitation Android, très répandu sur les terminaux mobiles.

Changer son image pour convaincre les clients 

La firme de Santa Clara a par ailleurs du mal à faire admettre que ses puces mobiles basse consommation ne sont pas des sous versions de ses puces pour PC x86, réputées pour être performantes, mais gourmandes en énergie. Intel veut profiter de l'IDF13 pour changer cette image qui lui colle à la peau. Le fondeur va faire valoir que ses puces Atom Bay Trail sont basées sur la nouvelle architecture Silvermont et qu'elles bénéficient d'un tout nouveau design. Elles seront disponibles en versions dual-core et quad-core. Le fondeur affirme par ailleurs que ses puces Bay Trail pour tablettes offriront une plus grande autonomie et seront plus performantes que ses précédentes puces Atom. Intel espère qu'elles rivaliseront à égalité avec les puces d'ARM. Les deux rivaux mènent déjà des campagnes très actives pour vanter la supériorité de leurs puces sur le plan des performances et de l'efficacité énergétique.



Toshiba propose déjà une tablette sur base Bay Trail

Intel a annoncé que les tablettes Bay Trail seront vendues à un prix démarrant à 150 dollars HT. En fait, les premiers modèles seront probablement vendus à un prix démarrant à 400 dollars HT et plus et tourneront sous Windows 8.1, mais on trouvera à la fin de l'année des versions Android moins chères. On trouve déjà sur le marché quelques tablettes équipées de processeurs ARM tournants sous Android à moins de 100 dollars HT, même si certaines, comme la Nexus 7 de Google, affichent un prix de départ supérieur à 200 dollars HT.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité